Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Nancy : Hénart et Klein pour une bataille d’images

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le second tour de l’élection municipale à Nancy se déroule sur le terrain pour Laurent Hénart et Mathieu Klein, mais la campagne se joue aussi sur le numérique pour le second tour d’un scrutin très disputé avec une bataille d'images et un résultat attendu dimanche 28 juin.

Affiches dans la rue mais aussi campagne numérique pour Mathieu Klein et Laurent Hénart à Nancy.
Affiches dans la rue mais aussi campagne numérique pour Mathieu Klein et Laurent Hénart à Nancy. © Radio France - Thierry Colin

La dernière ligne droite entre Laurent Hénart et Mathieu Klein passe par le numérique mais pas seulement pour un scrutin très disputé des élections municipales à Nancy avec en point d’orgue le débat d'idées ce mercredi matin à partir de 7H45 en direct dans les studios de France Bleu Sud Lorraine à Nancy.

Visio conférences, bataille d’images sur Twitter avec des photomontages douteux, la campagne se fait sans meeting mais les militants sont présents sur le terrain et plus que jamais derrière leur ordinateur pour convoiter la mairie de Nancy. 

Photomontages douteux et vidéos

Après le premier tour qui place le socialiste Mathieu Klein en ballotage favorable pour le 28 juin avec une liste qui a fusionné avec les écologistes, les deux candidats multiplient les apparitions au coin de la rue et en vidéo. Le centriste Laurent Hénart avec une liste rassemblant les Républicains et la République en Marche, a aussi choisi de retourner au contact des nancéiens.  

Bataille d'images dans les rues de Nancy et sur les écrans.
Bataille d'images dans les rues de Nancy et sur les écrans. © Radio France - Thierry Colin

Le tweet le plus douteux reste pour l’heure le visage de Mathieu Klein sur une affiche détournée à coté de Staline… Une publication assumée par Les Républicains de Nancy – « nous avons de jeunes militants » confie Valérie Debord – mais le photomontage fait réagir bien au-delà de la Lorraine. 

Aucun meeting mais une vraie présence sur le terrain pour les candidats et les militants. Chacun son style : vous pourrez croiser tous les jours Laurent Hénart qui se déplace avec un parasol jaune ou gris pour attirer le passant ou Mathieu Klein qui a ressorti sa roulotte, une permanence mobile en bois qui a déjà sillonné tout Nancy pendant deux mois. 

Rien ne vaut le papier 

Les candidats ont eu droit d’abonder de 20% leur budget de campagne qui tournait déjà autour de 100 000 euros chacun avant le premier tour et les deux camps ont mis l’accent sur la présence sur les réseaux sociaux avec notamment du contenu vidéo : une guerre d’images - en plus de la bataille d'idées et de projets - qui va se poursuivre et s’intensifier d’ici vendredi promettent les équipes de campagne.

Coups de fils et tracts

Mais les militants décrochent aussi leur téléphone pour tenter de convaincre les Nancéiens d’aller voter. Dans l'équipe de Mathieu Klein, une trentaine de militants - sur plus de 200 actifs sur la campagne -passent des coups de fils pour tenter de convaincre. Un "phoning" personnalisé pour discuter. 

L’affichage s’est intensifié dans les rues de Nancy ces derniers jours et surtout : les deux candidats ont réinvesti dans du papier distribué dans la boite aux lettres des nancéiens à coup de 50 000 prospectus « rien ne vaut le papier » pour toucher tout le monde rappelle-t-on de concert dans les deux camps opposés.

Du côté de Mathieu Klein, « on sent une dynamique et les militants de l’agglomération nous ont rejoint pour faire campagne » assure Estelle Mercier colistière de la liste de gauche et directrice de campagne.

Même musique et engouement affiché du côté de Laurent Hénart qui a fermé sa permanence de la rue Saint-Jean mais qui assure que « 300 militants s’impliquent dans la campagne avec une présence digitale massifiée ».  Valérie Debord, très présente sur twitter, estime que la liste d’union LR, LREM et UDI a pris « un virage numérique avec des vidéos pour humaniser le plus possible la campagne ».

Une campagne qui devrait s’intensifier ces prochains jours : on promet de nouvelles images jusqu’à vendredi et les équipes numériques « chacun chez soi » se tiennent prêtes à commenter le débat de mercredi matin sur France Bleu entre Laurent Hénart et Mathieu Klein. On sait que le choix d’aller voter ou pas se fait au dernier moment et les équipes ne cachent pas avoir eu le temps de peaufiner leur stratégie pendant le confinement même si les têtes de liste étaient sur le terrain pour faire face à la crise sanitaire du covid-19 qui donne un ton particulier à cette campagne.

Laurent Hénart et Mathieu Klein se retrouvent en direct ce mercredi 24 juin, sur l’antenne de France Bleu Sud Lorraine de 7h45 à 8h30 avec l'Est Républicain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu