Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : à Royan, Patrick Marengo retrouve le fauteuil qu'il occupait depuis trois ans

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les électeurs royannais ont donné une vraie légitimité à Patrick Marengo dimanche soir. Ils l'ont placé largement en tête de la quadrangulaire dans leur ville. S'il retrouve son fauteuil, Patrick Marengo est élu sur son nom pour la première fois.

Patrick Marengo a été réélu maire de Royan, mais pour la première fois sur son nom
Patrick Marengo a été réélu maire de Royan, mais pour la première fois sur son nom © Radio France - Julien Fleury

C'est la première fois que Patrick Marengo est élu maire de Royan sur son nom. Il l'était devenu il y a trois ans, lorsque le député maire Didier Quentin atteint par le cumul des mandats avait été contraint de démissionner. Dimanche soir, les électeurs ont confirmé la confiance qu'ils lui portent en lui accordant 52,2% des suffrages. Ce n'est pas une surprise, il était largement arrivé en tête au premier tour. Il devance de plus de 1.000 voix Thomas Lafarie le candidat LREM, un novice en politique à Royan. 

Le communiste Jaques Guiard à la tête d'une coalition de gauche arrive en troisième position (14, 31% des voix) devant le candidat du Rassemblement National, le conseiller régional Thierry Rogister dont le score s'effrite au second tour (- 0.5 points). 

Patrick Marengo s'était appuyé dans la campagne pour le second tour sur sa gestion de la crise COVID, il en tire le bénéfice dans les urnes. "La culture, l'éducation que j'ai reçu dans les armées m'a largement aidé d'une part à planifier une campagne et à gérer la crise, et m'aidera beaucoup demain à préparer tout ce qui doit l'être pour faire face à la situation qui est la notre" a commenté le maire, ancien général 4 étoiles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu