Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Valenciennes : 6 candidats dont le maire sortant

-
Par , France Bleu Nord

Pour les électtions municipales de mars prochain à Valenciennes (Nord), 6 candidats se présentent dont le maire sortant UDI Laurent Degallaix, face à lui Didier Legrand un autre borloiste, et une gauche presque unie.

Hôtel de ville Valenciennes
Hôtel de ville Valenciennes © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

À Valenciennes, dans le Nord, 6 candidats s'affrontent pendant cette campagne pour les élections municipales 2020, dont le maire sortant UDI Laurent Degallaix et son éternel rival Didier Legrand. Qui sont-ils et quels sont leurs programmes ?

Laurent Degallaix, le maire sortant UDI

Laurent Degallaix, le maire sortant UDI
Laurent Degallaix, le maire sortant UDI © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le maire sortant  Laurent Degallaix repart avec le soutien de la république en marche, des républicains, de l'UDI son parti, et de son père spirituel Jean-Louis Borloo, l'ancien maire emblématique de la ville. Le centriste avait été élu par le conseil municipal en 2012, après la démission de Dominique Riquet. En 2014, le centriste avait frôlé l'élection au premier tour avec plus de 47% des suffrages. Il s'appuie sur son bilan décliné dans une sorte de catalogue distribué aux Valenciennois 

107 pages, c'est pas courant, mais il fallait au moins un document de cette nature là pour rappeler tout le travail qui avait été effectué. La ville s'est transformée sur tous les fronts dans un contexte budgétaire compliqué avec la baisse des dotations de l'état. Ca s'est transformé dans tous les quartiers et dans tous les domaines

Laurent Degallaix qui ajoute aussi le centre aquatique Nungesser qui n'était pas prévu, et qui a été réalisé à la suite de l'incendie de l'ancienne piscine.  Il veut "terminer d'embellir la ville", en continuant à rénover la voirie, il compte aussi lancer un "plan Marshall" pour le Faubourg de Lille, quartier qui ne rentre pas dans le cadre de l'ANRU ou encore créer une sorte de "Villa Médicis" pour faire des résidences d'artistes.

Didier Legrand, autre borloiste, 2° au 1° tour des élections en 2014

Didier Legrand
Didier Legrand © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Face au maire, Didier Legrand, son éternel rival, qui se réclame aussi du borloisme. En 2014, il avait terminé 2° du premier tour avec plus de 19%. Le médecin fustige "un manque de vision" de son adversaire et pointe du doigt le manque d'attractivité de la ville.

Une de ses priorités, les transports, il veut réduire les tarifs, construire un 4° pont et lancer des études pour la création d'un  téléphérique

Pour desservir l'hôpital avec un départ à la gare, un transport en commun efficace sans aucune gêne pour la circulation, pour les commerces, 3 fois moins cher qu'un tram, avec un temps de réalisation 3 fois plus rapide

Didier Legrand qui souhaite aussi baisser les tarifs de stationnement et leur gratuité tous les samedis.

Les candidats et les enjeux du scrutin
Les candidats et les enjeux du scrutin © Radio France - Jade Peychieras

Quentin Omont, tête de la liste d'une gauche presque au complet

De droite à gauche, Quentin Omont tête de liste (EELV), Caroline Spriet (GE), Luce Troadec (FI), José Pressoir (PS)
De droite à gauche, Quentin Omont tête de liste (EELV), Caroline Spriet (GE), Luce Troadec (FI), José Pressoir (PS) © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

A gauche, l'union est presque complète, avec la liste Valenciennes Verte et Solidaire qui regroupe Europe écologie les verts, la france insoumise, le PS, génération écologie, génération S, les radicaux de gauche et le MRC. Seul le PC parti historique part seul, une absence d'accord que regrette les 2 camps, car la gauche aurait pu créer la surprise. Mais Quentin Omont, tête de liste Europe écologie y croit encore avec son pacte écologique et social

On propose un changement de cap radical pour Valenciennes. Valenciennes, une des villes les plus polluées de France. On a un maire qui pense béton, qui pense goudron, caméras. Nous on pense qu'il faut faire rentrer Valenciennes dans la transition écologique de plain-pied. Ca a des conséquences sur l'alimentation, le transport, le logement, il faut revoir les choses de A à Z

La liste qui propose notamment la gratuité progressive des transports avec une meilleure desserte, la piétonisation de la place d'Armes ou encore le passage en régie municipale pour les cantines qui pourraient proposer 50% de bio et de local d'ici 2022.

Nathalie Lorette, la conseillère municipale PC

Nathalie Lorette, la tête de liste PC
Nathalie Lorette, la tête de liste PC © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le PC qui avait recueilli plus de 12% en 2014 fait donc cavalier seul avec quelques gilets jaunes. Nathalie Lorette,  tête de liste de Valenciennes citoyenne, conseillère municipale d'opposition depuis 1995 fustige un conseil municipal qui ne serait qu'une caisse d'enregistrement des décisions du maire. Elle réclame donc plus de démocratie locale via notamment  le référendum d'initiative citoyenne local

Les citoyens ont le sentiment de ne pas être écouté, tout est décidé sans eux

La communiste qui propose aussi de créer un budget participatif qui permettrait aux habitants de financer leurs projets.

Chantal Plaquet, l'ancienne commerçante RN

Chantal Plaquet et Franck Deloge son directeur de campagne
Chantal Plaquet et Franck Deloge son directeur de campagne © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le RN qui ne fait pas de bons scores dans la ville contrairement au reste du Valenciennois présente Chantal Plaquet. L'ancienne commerçante  qui mise sur la sécurité avec la création d'une police municipale de proximité, et le renforcement de la vidéoprotection mais avec des caméras françaises et pas les Huaiwei données à la ville. L'ancienne commerçante souhaite aussi désenclaver les quartiers en faisant par exemple passer la nouvelle navette du Cordon dans tous les quartiers.

Laurent Lasselin sans étiquette

Laurent Lasselin
Laurent Lasselin - Photo transmise par Laurent Lasselin

L'ancien membre de l'UDI  se présente sans étiquette, en 2° position sur sa liste on retrouve Valérie Caudron ancienne conseillère municipale RN passée à Debout la France.  Ses priorités le commerce en difficulté, l'écologie, et les transports. Il souhaite également la création d'un 4° pont et la diminution des prix de stationnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu