Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Vire-Normandie : la crise sanitaire s'invite dans la campagne du second tour

Vire-Normandie, France

A une semaine du second tour des élections municipales, France Bleu Normandie vous propose cette semaine un focus sur plusieurs villes de la région. Ce lundi, gros plan sur Vire en Normandie. Le maire sortant semble bien parti pour retrouver son fauteuil.

Les trois candidats en lice pour le second tour des élections municipales à Vire-Normandie
Les trois candidats en lice pour le second tour des élections municipales à Vire-Normandie © Radio France - Eric Turpin

Marc Andreu Sabater va t-il retrouver son fauteuil de maire dimanche prochain à Vire-Normandie ? Candidat à sa propre succession, il semble avoir toute ses chances de décrocher un second mandat dans cette ville nouvelle du Calvados depuis le 1er janvier 2016, qui compte un peu plus de 17.000 habitants. 

Lors du premier tour des élections municipales le 15 mars dernier, Marc Andreu Sabater, adhérent à la République en Marche, a creusé l'écart avec ses adversaires. Sa liste a obtenu 45% des voix devant celle de Pascal Martin, membre du mouvement Agir et donc de la majorité présidentielle, qui a recueilli 33,8 %. Cindy Baudron, la candidate écologique et solidaire est arrivée troisième avec 11,7% des voix. 

La crise sanitaire s'invite dans la campagne à Vire Normandie, par Michel Legorjus

Réduire les fractures sociale, éducative et numérique pour Marc Andreu Sabater

Les trois candidats regrettent la faible mobilisation des électeurs lors du premier tour. Moins d'un électeur sur deux s'est déplacé le dimanche 15 mars, certains par crainte de l'épidémie de Covid-19. La pandémie , la crise sanitaire, et les conséquences notamment pour l'emploi, le futur maire devra en tenir compte.

"La crise a révélé et renforcé certaines fractures. Je pense à la fracture sociale, éducative et numérique qui ont été accentuées. Il nous appartiendra de renforcer les actions mises en œuvre pour  réduire ces fractures", explique Marc Andreu Sabater. "Quand on a des carences éducatives dans certaines familles, ça se paie très cher dans les résultats scolaires des enfants, mais aussi derrière sur la vie en société, les problèmes de sécurité. La crise a mis l'accent sur ces questions. Il faudra y répondre", affirme le maire sortant de Vire-Normandie. 

La santé, une priorité pour Pascal Martin

La santé était déjà un enjeu primordial dans cette campagne électorale. L'hôpital de Vire a perdu sa maternité. Plusieurs services ont été transférés vers le centre hospitalier de Flers dans l'Orne. Médecin généraliste depuis plus de 30 ans, Pascal Martin connait le territoire comme sa poche. Il entend se battre pour le maintien de l'hôpital. Il en a fait sa priorité pour tenter de combler ses 11 points de retard. L'écart de 600 voix ne l'effraie pas. 

"La propriété, c'est la santé. Les gens ont pu se rendre compte qu'un hopital avec toutes ces capacités est obligatoire à Vire-Normandie, sous préfecture du Calvados, alors qu'on en est réduit maintenant à une lente agonie de notre hôpital depuis six ans", déplore  Pascal Martin. "Quand je suis arrivé il y a 35 ans, l’hôpital s'est renforcé progressivement. Il y a eu la création de plusieurs services de spécialités, qui viennent de disparaître en l'espace de quelques mois. Il faut renforcer l'hopital de Vire, ce qui me parait essentiel en cette période post Covid", estime le chef de file du mouvement Agir. 

Justice sociale, démocratie participation et écologie solidaire pour Cindy Baudron et sa liste

Une seule liste de gauche a vu le jour au premier tour à Vire-Normandie. La liste a été constituée sur le principe du tirage au sort. Cindy Baudron a été choisie comme tête de liste. Mais en cas de victoire, elle ne serait pas forcément maire. Résolument à gauche de l'échiquier politique, la liste était défavorable à l'organisation du second tour. C'est aussi après une réunion que les co-listiers ont désigné Françoise Laurent pour répondre à nos questions. 

"C'est la seule liste d'alternative à gauche parmi les trois présentes au second tour. Nous avons construit ce projet autour de la justice sociale, la démocratie participative et l'écologie solidaire. Notre projet nous semble encore plus nécessaire avec ce qu'il se passe actuellement. On espère que les électeurs vont choisir notre liste", confie Françoise Laurent. 

Jean Philippe Roy, le candidat du Rassemblement national a obtenu 6,8 % lors du premier tour. Jérémy Folly n'a rassemblé que 2,7% des voix. Aucun des deux éliminés n'a donné de consigne de vote. Quant à la campagne, elle est difficile, de l'aveu même des trois candidats. Difficile en effet de convaincre et de mobiliser sans porte à porte et avec des réunions en webcam. 

Les trois candidats en lice pour le second tour des élections municipales à Vire Normandie
Les trois candidats en lice pour le second tour des élections municipales à Vire Normandie © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu