Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Elections municipales en Alsace : "On part en campagne"

Municipales en Alsace : ces maires ruraux qui se sont battus contre les fermetures d'écoles

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

On part en campagne épisode 14. Retour sur ces maires ruraux qui se sont battus contre la fermeture de leur école ou de leur classe. A Roggenhouse, dans le Haut-Rhin, Henri Masson a écrit à Emmanuel Macron et a empêché la fermeture de son école.

A Roggenhouse, Henri Masson s'est battu contre la fermeture de son école, il a écrit au président de la République
A Roggenhouse, Henri Masson s'est battu contre la fermeture de son école, il a écrit au président de la République © Radio France - Guillaume Chhum

A l'occasion de la campagne des élections municipales, retour sur ces maires ruraux qui se sont battus pour préserver leur classe ou leur école tout simplement. 

A Roggenhouse, au sud de Colmar, Henri Masson, le maire de cette commune de 475 habitants a pris sa plume et a écrit au président de la République, mettant en cause ses paroles et le traitant de menteur. Il a obtenu gain de cause et a obtenu le maintien de son école. 

Si il n'y a plus d'école, il n'y a plus de village 

En 2017 puis en 2019, Emmanuel Macron candidat puis président de la République avait martelé qu'avec lui, il n'y aurait pas de fermeture d'école dans les petits villages

Le prenant au mot, en 2019, Henri Masson lui avait écrit, mais aussi au ministre de l'éducation nationale et à toute la hiérarchie. 

La lettre écrite à Emmanuel Macron
La lettre écrite à Emmanuel Macron © Radio France - Guillaume Chhum

On part en campagne avec ces maires ruraux qui se sont battus pour préserver leur école

La réponse est arrivée en août 2019, un courrier de l'inspection académique qui lui annonce le retour d'une maternelle et le maintien de l'école primaire dans sa commune. Avec 9 et 12 élèves, c'était inespéré. 

"J'aurai été très déçu de quitter la mairie dans une commune où il n'y a plus d'école. Là je peux partir tranquille. Si il n'y a plus d'école, il n'y a plus de village," assure Henri Masson, le maire de Roggenhouse

Des fermetures de classes dans les petites communes rurales continuent 

A quelques kilomètres de Roggenhouse, c'est plus compliqué à Weckolsheim. Dans cette commune de 700 habitants, malgré une forte mobilisation, la classe bilingue est maintenue, mais la monolingue a du fermer

Il n'y avait pas assez d'élèves, la commune en plus a du financer le transport en car, pour permettre aux enfants d'aller à Wolfgantzen, un village voisin. 

Pour ces petites communes l'enjeu est vital de garder les écoles et les classes, pour continuer d'accueillir des habitants. 

Arlette Bradat, la maire sortante se représente pour un nouveau mandat. Une des priorités de son programme, le maintien des classes et de l'école à Weckholsheim. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess