Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Municipales : quel maire se représente au Pays Basque ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque

A six mois des élections municipales, France Bleu Pays Basque fait le point sur les maires qui rempilent ou pas en mars prochain. Sur 134 édiles contactés, 90 ont répondu.

A ce jour, 20 maires du Pays Basque sont prêts à briguer un nouveau mandat
A ce jour, 20 maires du Pays Basque sont prêts à briguer un nouveau mandat © Radio France - Oihana Larzabal

Pays Basque, France

Une enquête de l'Observatoire de la démocratie de proximité montrait qu'en novembre dernier en France, un maire sur deux ne souhaitait pas se représenter aux prochaines élections municipales. Où en est-on aujourd'hui au Pays Basque ? Pour le savoir, nous avons contacté 134 maires du territoire. 90 nous ont répondu.

Stop ou encore ?

Dans les villes de plus de 3500 habitants où l'élection est politique, les maires sortants font durer le suspens. Dans les petites communes, ils sont nombreux à hésiter encore (48%) mais certains ont déjà annoncé leur décision. Ainsi les maires d'Aïcririts-Camou-Suhast, Béguios, Etcharry, Laguinge-Restoue ou encore Saint-Martin-d'Arrosa vont briguer un nouveau mandat alors qu'au contraire, ceux d'Ascarat, Etchebar, Irouleguy, Itxassou ou Orègue ont décidé de passer la main (voir liste ci-dessous).

Si quelqu'un décide d'y aller, moi j'arrêterai. Mais personne ne veut prendre le relais — Alain Dubois, maire de Macaye

Certains maires ont du mal à trouver un successeur

Pour l'instant, 27 maires sortants ont décidé de mettre un terme à leur carrière municipale après souvent trois ou quatre mandats. Jean-Pascal Larrodé par exemple, ressent une certaine lassitude. "Nous avons perdu beaucoup de compétence" explique l'édile de Bergouey-Viellenave, "et nous devons toujours être présent pour nos administrés"

"Konpetentzia frango galdu dugu" - Jakes Irume, Irulegiko auzapeza

L'usure n'a pas encore gagné Chantal Erguy qui termine son premier mandat à la mairie d'Aïcirits-Camou-Suhast : "quand on attaque le premier mandat, on apprend beaucoup. Maintenant que je suis opérationnelle, je voudrais continuer pour mener nos projets jusqu'au bout".

"Emazte gisa zailtasunak ukan ditut ene lekua atxemaiten, hastapenean" - Chantal Erguy, Aiziritzeko auzapeza

Barthélémy Aguerre, l'exception

Après 43 années passées à la mairie de Luxe-Sumberraute, Barthélémy Aguerre avait annoncé vouloir laisser une fois pour toute la fonction de maire et ne garder que celle de conseiller régional.  Le voila qui va finalement se présenter à la mairie de ... Saint Palais ! "Jean-Jacques Loustaudaudine et neuf conseillers de la majorité sont venus me demander de prendre la tête de liste" explique Barthélémy Aguerre. Après mûres réflexions, il a décidé d'accepter. Pour pouvoir se présenter à Saint Palais, il a dû y acheter un bout de terrain. "J'avais des terres agricoles à Saint Palais" explique le futur candidat, "mais je les ai vendues l'année dernière !"

"Ce n'est pas un parachutage mais un saut, un petit saut" - Barthélémy Aguerre

Choix de la station

France Bleu