Élections

Présidentielle - 2nd tour : les réactions dans la Loire

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 7 mai 2017 à 20:23

Emmanuel Macron, le nouveau président de la République française
Emmanuel Macron, le nouveau président de la République française © Maxppp - Maxppp

La victoire d'Emmanuel Macron au terme du second tour de l'élection présidentielle suscite naturellement de nombreuses réactions des personnalités politiques ligériennes.

La France connait donc son nouveau président de la République, le successeur de François Hollande. Emmanuel Macron (65% des voix) devient le 8e président de la 5e République au terme d'une élection qui marquera l'histoire de notre pays dans sa tenue et ses résultats.

→ À lire aussi : Les résultats dans la Loire et la Haute-Loire

Christian Soleil, référent de "En marche !" dans la Loire

"On n’en attendait pas autant. le débat de Marine le Pen a montré le vrai visage de Marine Le Pen. Des personnes ont réalisé le danger qu'elle représentait. Sans être des pro-Macron, j'ai vu beaucoup de personne décider de voter pour lui. Que dire aux abstentionnistes ? Qu'Emmanuel Macron sera un président rassembleur. Il l'a déjà montré avec le mouvement "En marche !". C'est en voyant Emmanuel Macron à l’œuvre que les Français vont finir par comprendre qu'ils ont fait le bon choix"

Christian Soleil, référent d'"En marche !" dans la Loire - Radio France
Christian Soleil, référent d'"En marche !" dans la Loire © Radio France

Samy Kefy-Jérôme, président du Modem dans la Loire, soutien d'Emmanuel Macron

"Je suis fier d'être Français ce soir. C'est un vote d'adhésion. Contrairement aux États-Unis, à La Grand Bretagne, la France n'a pas imité cette vague de repli. A chaque fois qu'un défi s'est présenté à Emmanuel Macron, il l'a surmonté. Je lui fais confiance pour être à la hauteur des enjeux qui vont se présenter tout de suite à lui.Les Français souhaitaient quelque chose de nouveau. Nous avons prouvé qu'une force centrale pouvait triompher."

Samy Kéfi-Jérôme, président du Modem dans la Loire - Radio France
Samy Kéfi-Jérôme, président du Modem dans la Loire © Radio France

Jean-Louis Gagnaire, député socialiste, soutien d'Emmanuel Macron

"Le résultat est au-delà de nos espérances ! Ça n'est pas seulement un vote de rejet c'est aussi un vote d'adhésion. Emmanuel Macron suscite beaucoup d'espoirs. Il y a une volonté de renouvellement. "

Charles Perrot, élu FN à la Région Auvergne Rhône-Alpes

"Je ne vous cacherais pas que je suis déçu. L'enseignement principal c'est que les partis traditionnels sont morts. Aux législatives, nous avons encore une marge de progressionet pour une fois il y aura une force d'opposition à l'Assemblée Nationale.*"

Charles Perrot, élu régional FN - Radio France
Charles Perrot, élu régional FN © Radio France

Régis Juanico, député socialiste, patron du PS dans la Loire

"Un sentiment de soulagement. On peut être satisfaits. Nous avions appelé pour faire en sort que le score du FN soit le plus bas possible. En nombre de voix elle réalise quand même un résultat historique. Dans cet entre deux tours il a fallu convaincre. Il y a un niveau d'abstention, de bulletins blancs et nuls? Ça doit nous alerter sur la santé de notre démocratie. Il n'y aura pas d'état de grâce. Emmanuel Macron devra réunir un peuple français fracturé et divisé. Si je pouvais lui donner un conseil je lui dirai de regarder comment il peut infléchir son programme pour que les premiers mois puisse rassembler le pays."

Régis Juanico, au micro de France Bleu ce dimanche soir - Radio France
Régis Juanico, au micro de France Bleu ce dimanche soir © Radio France

Gaël Perdriau, maire Les Républicains de Saint-Étienne

"Je suis très heureux et très fier que les Français et les Stéphanois aient compris que les valeurs humanistes et républicaines étaient supérieures aux idées simplistes et démagogiques du Front National."

Gael Perdriau, maire Les Républicains de Saint-Etienne - Radio France
Gael Perdriau, maire Les Républicains de Saint-Etienne © Radio France

Yves Nicolin, maire Les Républicains de Roanne

"C'est une victoire par défaut, avec une abstention forte. 56% des français n'ont pas voté pour Emmanuel Macron. Il est élu avec une minorité de Français. Nous avons quand même le candidat, je pense, le moins bien élu de la 5e République. Si on compare avec Jacques Chirac en 2002 qui avait fait près de 26 millions de voix, là on serait aux alentours de 19 millions alors que le corps électoral est passé de 41 millions à 47,5 millions d'électeurs... On voit bien qu'il n'y a pas eu de passion, de conviction. Emmanuel Macron, c'est une élection par défaut."

Yves Nicolin, ce dimanche soir dans son bureau à la mairie de Roanne - Radio France
Yves Nicolin, ce dimanche soir dans son bureau à la mairie de Roanne © Radio France

Gilles Artigues, président de l'UDI dans la Loire

"Le Front républicain a fonctionné. Macron a reçu 65% des voix, ça ne veut pas dire que 65% des Français sont d'accord avec son projet."

Gilles Artigues, président de l'UDI dan la Loire - Radio France
Gilles Artigues, président de l'UDI dan la Loire © Radio France
  - Visactu
© Visactu