Élections

Qui s'en est pris aux panneaux électoraux en Ardèche ?

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 21 avril 2017 à 20:19

Ici sur des panneaux électoraux de Guilherand-Granges dans la nuit de jeudi à vendredi
Ici sur des panneaux électoraux de Guilherand-Granges dans la nuit de jeudi à vendredi © Radio France - Florence Gotschaux

Des emplacements électoraux situés sur une vingtaine de communes ardéchoises ont été recouverts par des affichettes durant la nuit de jeudi à vendredi. Au moins une commune, celle de Saint-Fortunat-sur-Eyrieux, a porté plainte.

Au matin de ce dernier jour de campagne officielle avant le premier tour de la présidentielle, les habitants d'une vingtaine de communes ont découvert de drôles d'affiches recouvrant les panneaux électoraux. A Guilherand-Granges près de la mairie (notre photo), les visages des onze candidats étaient barrés du mot "annulé".

Des visages de militantes féministes ou anarchistes

A Saint-Fortunat-sur-Eyrieux, les visages étaient tous recouverts de portraits de militantes féministes ou anarchistes, celle de la française Louise Michel, de l'américaine Audre Lorde ou de la zapatiste mexicaine comandanta Ramona. Des actions similaires ont eu lieu à Saint-Georges-les-Bains, La Voulte et dans plusieurs communes de la vallée de l'Eyrieux.

Drapeaux arrachés à Saint-Fortunat

Ce périple s'est accompagné de dégradations à Saint-Fortunat où les drapeaux français et européen de la mairie ont été déchirés. Cette action n'est "pas digne de la démocratie" selon le maire de la commune Christian Ferroussier qui a déposé plainte. Les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie sont venus sur place faire des relevés d'empreintes.

Dégrader un panneau électoral est passible d'une amende de 3ème classe. Déchirer un drapeau est un délit.