Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en PACA : la seule chance de gagner est de mobiliser les électeurs du RN, selon Mariani

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu Vaucluse

"Ce sera très serré" et "c'est pour ça que je dis aux électeurs du Rassemblement national d'aller voter dimanche prochain". Le leader du RN pour la région Provence Alpes Côte d'Azur veut croire que son parti peut s'assurer une victoire au second tour. Il veut accélérer sa campagne toute la semaine.

Thierry Mariani
Thierry Mariani © Radio France - Violaine ILL

Thierry Mariani reste concentré pour le second tour des élection régionales en PACA. Le chef de file de la liste Rassemblement national peut déjà se féliciter du maintien pour l'instant de la liste de gauche et écologiste de Jean-Laurent Félizia : "C'est tout à fait normal qu'une liste qui a franchi les 10% au premier tour se maintienne (...) et c'est cohérent que les forces de gauche, socialistes et communistes, ne rejoignent pas la liste de Renaud Muselier".

"Moi, je ne fais pas de ratatouille"

Thierry Mariani ajoute sur France Bleu Azur : "Moi, je n'ai pas fait de ratatouille pour ma liste, et au deuxième tour ce sera la même liste qu'au premier tour. Mais surtout, il faut que les électeurs du RN partent voter au second tour, ce sont eux qui ont le moins voté au premier. On ne peut pas continuer à se plaindre sur les marchés et ne pas aller voter."

Provence-Alpes-Côte d'Azur est la seule région française où le parti d'extrême droite est arrivé en tête au premier tour avec 36,4% des suffrages. En deuxième position, Renaud Muselier (31,9%) puis l'écologiste Jean-Laurent Felizia (16,9%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess