Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales dans le Jura : une salariée de la fonderie MBF de Saint-Claude candidate aux élections

-
Par , France Bleu Besançon

La situation de MBF sera bien au cœur de la campagne électorale, en Bourgogne Franche-Comté, et particulièrement sur le canton de Saint-Claude. Le sort des 270 salariés préoccupe l'ensemble des candidats, en particulier Anne-Laure Berlioz-Barbier, qui est elle-même employée de la fonderie.

Anne-Laure Berlioz-Barbier, salariée de MBF depuis 30 ans, s'engage dans sa première élection départementale.
Anne-Laure Berlioz-Barbier, salariée de MBF depuis 30 ans, s'engage dans sa première élection départementale. © Radio France - Jean-Michel Nagat

L'avenir des 270 salariés de MBF sera très présent dans les débats politiques des prochaines semaines. Ce sera le cas au niveau régional, puisque la présidente sortante PS, Marie-Guite Dufay, s'est engagée dans une démarche de reprise de la fonderie jurassienne, dans un consortium public-privé, avec l'aide de l'Etat et d'investisseurs privés. Ce sera aussi le cas, bien sûr, au niveau départemental, dans le canton de Saint-Claude. Et ce, d'autant plus qu'une salariée de la fonderie fait partie des candidats sur ce canton.

Elle s'appelle Anne-Laure Berlioz-Barbier. Elle est salariée chez MBF depuis 30 ans. Comme beaucoup de ses collègues, elle est mobilisée depuis deux mois pour sauver l'entreprise, et elle entame, ce lundi 31 mai, sa première campagne dans des élections départementales sur le canton de Saint-Claude, sous les couleurs de la majorité départementale. 

Je n'utiliserai pas la détresse des gens pour être élue

"Je vous accorde que la période n'est pas simple, reconnaît-elle. Je risque d'être directement concernée par le plan social de la fonderie, mais je ne me bats jamais pour moi, je me bats toujours pour les autres." Engagée pendant 25 ans à la CFDT, Anne-Laure Berlioz-Barbier s'est engagée dans cette campagne électorale pour son aspect social, mais s'est aussi fixée quelques principes importants : "Je ferai tout pour intervenir dans ce dossier, mais je n'utiliserai pas la détresse des gens pour être élue."

Des candidats divisés sur le projet de reprise de la Région

Dans ce bassin d'emploi jurassien déjà très fragilisé, l'avenir de MBF et de ses salariés préoccupe l'ensemble des candidats. 

Olivier Brocard, membre du PS et conseiller municipal d'opposition à la Ville de Saint-Claude soutient Marie-Guite Dufay, figure de son parti politique, et estime que son projet de consortium public-privé est "une solution innovante".

Au contraire, Jean-Louis Millet, le maire de Saint-Claude, candidat à sa réélection sur ce canton, n'est absolument pas convaincu par ce nouveau projet de reprise. L'élu divers-droite y voit "une décision hautement politique, à l'approche des élections."

Dans ce dossier de reprise de MBF, une nouvelle audience est prévue au tribunal de commerce, le 15 juin, soit précisément cinq jours avant le premier tour des élections.

Pour rappel, trois binômes sont candidats sur ce canton de Saint-Claude :  Olivier BROCARD et Marilyne WAECKEL (divers-gauche), Jean-Louis MILLET et Catherine CHAMBARD (divers-droite), Anne-Laure BERLIOZ-BARBIER et Gérard DUCHENE (majorité départementale).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess