Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales dans l'Eure : le ministre Sébastien Lecornu au cœur de la bataille

Les 1936 grands électeurs de l'Eure sont appelés aux urnes le 27 septembre pour les élections sénatoriales. Le Sénat est renouvelable pour moitié tous les trois ans et trois mandats sont à pourvoir dans le département.

Les élections sénatoriales ont lieu le 27 septembre
Les élections sénatoriales ont lieu le 27 septembre © Radio France - Catherine Grain

Élu depuis 2008 sénateur de l'Eure, Hervé Maurey semble assuré de conserver son siège. Sébastien Lecornu, ancien président du conseil départemental et ministre des Outre-Mer, qui conduit pour la première fois une liste aux sénatoriales, devrait aussi recevoir la confiance des grands électeurs. Mais qui sera le troisième sénateur ? Le fauteuil pourrait se jouer entre deux candidats : Nicole Duranton (LR) et Timour Veyri (PS), à moins que la (très grosse) surprise ne vienne de la candidate EELV, Laetitia Sanchez.

Pourquoi devenir sénateur ? 

Tous les candidats le rappellent, le Sénat, c'est la chambre des territoires. "Notre département est un département qui souffre, un département qui est oublié" avance Timour Vyeri qui veut, dit-il "taper du poing sur la table : les trains n'arrivent pas à l'heure ou sont supprimés, la situation médicale se détériore, internet et le téléphone, ça ne passe pas partout" détaille le candidat qui veut "inventer une nouvelle façon de travailler avec les élus de l'Eure pour leur donner la parole au Sénat, ce qui n'est aujourd'hui pas toujours le cas". Laetitia Sanchez, seule femme tête de liste, fait peu ou prou le même constat "on a des messages sur la transition écologique qu'on peut décliner à différentes échelles"

Il faut revoir l’aménagement du territoire, notre credo, c'est le ménagement du territoire - Laetitia Sanchez 

Candidat à sa propre succession, Hervé Maurey a "envie de continuer à travailler pour notre département, de continuer à défendre nos communes et la ruralité". Il a d'ailleurs souhaité qu'il y ait sur sa liste "uniquement des maires de petites communes, parce l'essentiel des maires de l'Eure, ce sont des maires de petites communes"

Déjà candidat en 2014 pour le Front National, Emmanuel Camoin explique sa candidature "compte tenu des listes en présence et notamment la présence du ministre Lecornu".  

Il fallait mettre une voix différente de la majorité d'Emmanuel Macron et défendre les intérêts locaux, notamment sur les problèmes de destruction des services publics - Emmanuel Camoin

Le ministre des Outre-Mer est en effet candidat à ces élections sénatoriales. Pour deux raisons : "Ladislas Poniatowski arrête sa carrière politique et m'a proposé de lui succéder, il y a une transmission entre quelqu'un qui arrête sa vie politique et le jeune engagé qui la débute tout seulement" explique Sébastien Lecornu qui précise : "J'ai été maire de Vernon, président du Département de l'Eure, ministre en charge des collectivités territoriales, aujourd'hui je m'occupe des territoires d'Outre-mer, le Sénat est la chambre des territoires et des collectivités territoriales"

Il y a donc une sorte de logique que j'aille représenter l'Eure au sein du Palais du Luxembourg - Sébastien Lecornu 

En revanche, impossible de savoir pourquoi Erick Montout est candidat, il n'a pas répondu aux sollicitations de France Bleu Normandie. 

Écoutez le reportage de Laurent Philippot sur les élections sénatoriales dans l'Eure

Haro sur Sébastien Lecornu, le ministre candidat

Le ministre des Outre-Mer est, avec le secrétaire d’État chargé du tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie Jean-Baptiste Lemoyne, un des deux membres du gouvernement candidat aux sénatoriales. S'il est élu, l'élu eurois de 34 ans ne siégera pas au Palais du Luxembourg. On ne peut pas être ministre et sénateur. "On ne peut pas l'être en même temps" rétorque Sébastien Lecornu "mais un ministre élu sénateur est élu sénateur, c'est juste que pendant le temps où il est ministre, il est remplacé temporairement" et de tenter des exemples dans le département : Jean-Louis Debré, ministre de l'Intérieur, Hervé Morin, ministre de la Défense ou encore Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Mais la situation passe mal auprès des ses adversaires à commencer par Hervé Maurey, dont la numéro 2 sur la liste qu'il conduisait en 2014, Nicole Duranton, a rejoint la liste conduite par le ministre : "Il est uniquement investi par La République en Marche, et comme l'étiquette En Marche n'est pas très porteuse en ce moment, il introduit une certaine confusion".  

Je fais partie d'une espèce très rare dans le département de l'Eure, je n'ai pas retourné ma veste -Hervé Maurey 

Timour Veyri avoue lui ne pas comprendre qu'on puisse "se présenter et porter une liste tout en disant qu'on ne siégera pas". Le candidat enchaîne : 

"C'est le risque d'une montée du Front National, il faut être clair avec les électeurs - Timour Veyri

Selon Laetitia Sanchez, l'ambition de Sébastien Lecornu ne s'arrêterait pas là : "Je ne suis pas certaine que le territoire de l'Eure soit vraiment son objectif, il a une ambition plus importante que ça, Président du Sénat". Le ministre-candidat dément :"Ceux qui me prêtent cette ambition-là sont mes adversaires politiques qui veulent un peu ridiculiser ma démarche. Les maires ont bien compris l’engagement qui est le mien pour le département de l'Eure". Un jour je ne serai plus ministre, je continuerai à m'investir pour mon département en tant que sénateur de l'Eure".  

Les listes candidates

"Liste localiste présentée par le Rasemeblement National pour le rééquilibrage territorial" (Rassemblement National) 

  • Emmanuel Camoin (RN), conseiller régional de Normandie
  • Fabienne Delacour (RN), conseillère régionale de Normandie, conseillère municipale des Andelys
  • William Bertrand (RN), conseiller municipal de Pont-de-l'Arche
  • Katiana Levavasseur (RN), conseillère municipale du Neubourg
  • William Thiery (RN), conseiller municipal de Val-de-Reuil

"Unis pour nos communes et la ruralité" (Union de la droite) 

  • Hervé Maurey (UDI), sénateur sortant
  • Kristina Plucher (LR), maire de Saussay-la-Campagne
  • François Charlier, maire de Martot
  • Pauline Moutonnet, maire des Bottereaux
  • Sylvain Boreggio (LR), maire de La Couture-Boussey, vice-président d’Évreux Portes de Normandie

"Changeons d'Eure" (Europe Écologie Les Verts)

  • Laetitia Sanchez (EELV), conseillère régionale de Normandie, maire de Saint-Pierre-du-Vauvray
  • Denis Szalkowski (SE), maire de Saint-Éloi-de-Fourques
  • Fanny Flamant, conseillère municipale de Vernon
  • Julien Buot
  • Élisabeth Thévin

"L'Eure en commun" (Union de la gauche) 

  • Timour Veyri (PS), conseiller régional de Normandie, conseiller municipal d’Évreux
  • Martine Seguela (PS), conseillère municipale des Andelys
  • Valéry Beuriot (PCF), maire de Brionne
  • Laurence Cléret (SE), conseillère départementale de Conches-en-Ouche
  • Gaëtan Levitre (PCF), conseiller départemental de Pont-de-l'Arche, conseiller municipal d'Alizay

"Ensemble pour l'Eure"  (Divers Centre)

  • Sébastien Lecornu (LaREM),  ministre des Outre-Mer, conseiller départemental de Vernon, adjoint au maire de Vernon, président délégué de Seine Normandie Agglomération
  • Nicolas Duranton (LR), sénatrice sortante, conseillère municipale d’Évreux
  • Pascal Lehongre (LR) président  du conseil départemental de l'Eure, conseiller départemental de      Pacy-sur-Eure, adjoint au maire de Pacy-sur-Eure
  • Perrine Forzy, vice-présidente du conseil départemental de l'Eure, conseillère départementale de Gisors
  • Ladislas Poniatowski (LR), sénateur sortant

"Alliance des élus de l'Eure" (Divers) 

  • Érick Montout
  • Maryline Guimèse
  • Jean-Pierre Mapolin
  • Mylène Saillard
  • Pierrick Cheron 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess