Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sylvie Marcilly prête pour diriger le conseil départemental de la Charente Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Son principal rival Lionel Quillet battu sur l'île de Ré, la maire de Fouras Sylvie Marcilly voit la route se dégager devant elle pour succéder à Dominique Bussereau à la présidence du conseil départemental de la Charente Maritime.

Maison de la Charente-Maritime, siège du Conseil départemental à La Rochelle.
Maison de la Charente-Maritime, siège du Conseil départemental à La Rochelle. © Radio France - Julien Fleury

Il n'y a pas d'alternance en Charente-Maritime à l'issue du second tour des élections départementales 2021, contrairement à ce qui vient de se passer dans le département voisin de la Charente. La majorité sortante de la Droite et du Centre est confortée  mais le conseil départemental pourrait bien être dirigé par une femme, ce qui n'est jamais arrivé jusqu'à présent dans son histoire. Sylvie Marcilly est en effet la seule candidate déclarée pour succéder à Dominique Bussereau, elle l'a déclaré une fois les résultats connus dimanche soir et la défaite de son concurrent Lionel Quillet entérinée. 

La défaite surprise de Lionel Quillet ouvre un boulevard à Sylvie Marcilly 

L'homme fort de l'île de Ré a été lourdement battu sur son canton par son grand rival Patrice Raffarin. Près de 2.000 voix d'écart séparent  les deux hommes. Avec une participation à la hausse par rapport au premier tour, c'est un désaveu cinglant pour Lionel Quillet.

La droite et le centre se retrouvent ce matin pour désigner leur candidat(e). La majorité départementale est légèrement érodée avec la perte de trois cantons (Lagord, Tonnay-Charente et les Trois monts dans le sud Charente Maritime) mais elle gagne deux autres cantons en parallèle , à Marans et Saintes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess