Élections

Toulouse : il ne reste plus que quelques jours pour s’inscrire sur les listes électorales

Par Magalie Lacombe, France Bleu Toulouse lundi 26 décembre 2016 à 6:00

Après le 31 décembre, il sera trop tard pour pouvoir voter aux élections présidentielle et législatives de 2017.
Après le 31 décembre, il sera trop tard pour pouvoir voter aux élections présidentielle et législatives de 2017. © Radio France - Bénédicte Dupont

Pour permettre aux électeurs de participer à l'élection présidentielle les 23 avril et 7 mai et aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017, les mairies s'organisent. Nous avons jusqu'à samedi soir minuit pour s'inscrire sur les listes électorales.

A Toulouse, les agents du service élection assurent à nouveau une permanence, ce samedi 31 décembre, pour permettre aux retardataires de s'inscrire sur les listes électorales jusqu'à la dernière minute. La mairie du Capitole va rester ouverte de 8h30 à 17h et les mairies de quartier dans les maisons de la citoyenneté, de 8h30 à 11h45. Mais, à Toulouse, il est également possible de s'inscrire sur Internet jusqu'à samedi minuit.

A Colomiers, on peut aussi s'inscrire par mail

Dans les villes où l'inscription via Internet n'est pas possible, les mairies mettent d'autres systèmes en place pour permettre aux habitants de bénéficier du délai jusqu'au bout. A Colomiers, par exemple, la mairie ouvre également une permanence, ce samedi 31 décembre, de 10h à 12h, pour recevoir les dossiers disponibles sur www.service-public.fr, remplis et accompagnés de la photocopie d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile de moins de trois mois. Il est aussi possible d'envoyer tous ces documents scannés à elections@mairie-colomiers.fr, avant samedi minuit.

Il est possible de s'inscrire jusqu'au samedi 31 décembre à minuit. - Radio France
Il est possible de s'inscrire jusqu'au samedi 31 décembre à minuit. © Radio France - Bénédicte Dupont

50.000 mouvements enregistrés à Toulouse, cette année

A Toulouse, le service des élections table sur 50.000 mouvements enregistrés, cette année, ce qui ne surprend pas l'adjoint chargé de ce dossier, à la veille d'une année présidentielle.

Ce qui représente pratiquement un électeur sur cinq à Toulouse. Les présidentielles, c'est plus de 80% de participation, donc c'est normal - Sacha Briand, adjoint au maire de Toulouse chargé des finances et des élections.

10 millions de mal inscrits sur les listes électorales

Il y a un phénomène aussi peu connu des "mal inscrits" : les électeurs qui sont sur des listes électorales mais pas celles de leur commune de résidence. Selon Jean-Yves Dormagen, professeur de sciences politiques à Montpellier, il y aurait 10 millions d'électeurs mal inscrits en France. Selon son étude, près d'un tiers d'entre eux se sont abstenus lors des dernières élections présidentielle et législatives de 2012. Il affirme, par exemple, que presque la moitié des votants bordelais ne sont pas inscrits à Bordeaux. Ces 10 millions de mal inscrits s'ajoutent aux 3 millions de non inscrits en France.

Pour sensibiliser les citoyens, un site www.ouijevote.fr a été créé par le gouvernement.

A SAVOIR : Muni de sa pièce d'identité et d'un justificatif de domicile de moins de trois mois, on peut s'inscrire : soit à la mairie de notre domicile, soit à la mairie d'une commune où on paie des impôts locaux depuis au moins 5 ans, soit à la mairie de notre résidence si on y réside de manière effective depuis au moins 6 mois et/ou sur www.service-public.fr

A LIRE AUSSI : Inscription sur les listes électorales, comment ça marche ?