Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Satisfaction du maire du Sud-Touraine qui refusait de réunir le conseil municipal pendant le confinement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

Malgré une mise en demeure de la Préfecture d'Indre-et-Loire, le maire de Preuilly-sur-Claise, au sud de l'Indre-et-Loire, refusait de réunir le conseil municipal pendant le confinement. Gilles Bertucelli se réjouit du report décidé par le premier ministre.

Le maire sortant de Preuilly-sur-Claise refusait d'organiser la première réunion du conseil municipal pendant le confinement
Le maire sortant de Preuilly-sur-Claise refusait d'organiser la première réunion du conseil municipal pendant le confinement © Maxppp - Mikael Anisset/PhotoPQR/Le Midi Libre

Mise à jour à 19H30 : Edouard Philippe annonce ce soir que la première réunion des nouveaux conseils municipaux est finalement repoussée jusqu'à mi-mai, si l'évolution de l'épidémie de Covid-19 permet alors d'installer les nouveaux maires. D'ici là, les équipes sortantes géreront les affaires courantes. Cette décision réjouit le maire de Preuilly-sur-Claise. Déterminé à ne pas prendre de risque en période de confinement, Gilles Bertucelli avait reçu chez lui, peu avant, la visite des gendarmes venus lui amener une mise en demeure de la Préfète.

"Bien sûr que c'est la bonne décision!! Le confinement c'est pour tout le monde et je sais qu'il y avait une levée de boucliers dans beaucoup de communes. Au moins, on a un président qui écoute ses élus. Je suis très content".

Article initial publié à 17H :

Alors que les 30 000 nouveaux conseils municipaux élus au premier tour des municipales doivent se réunir d'ici dimanche prochain pour choisir officiellement les nouveaux maires, un élu d'Indre-et-Loire fait de la résistance. Gilles Bertucelli, maire sortant du village de Preuilly-sur-Claise, à l'extrême-sud de la Touraine, refuse de réunir les nouveaux conseillers municipaux pendant la période de confinement. 

Si je convoquais le nouveau conseil municipal, je ferais courir des risques à 20 personnes et à moi - Gilles Bertucelli

Celui qui est depuis dimanche maire intérimaire de la commune a écrit à la Préfète d'Indre-et-Loire jeudi matin, pour lui donner son point de vue, qu'il a aussi expliqué à France Bleu Touraine : "_Bien sûr que je pourrais organiser cette réunion dans la salle des fêtes en écartant suffisamment les gens les uns des autres, mais le problème n'est pas là. J'ai voulu donner l'exemple_. Il y a des mesures de confinement, il faut aller au bout des choses! Je suis chez moi, je suis diabétique. On nous a bien prévenu qu'il ne faut pas que les diabétiques attrapent cette maladie et je trouve que si je convoquais le nouveau conseil municipal, je ferais courir des risques à ces vingt personnes et à moi".

Un appel des gendarmes

Gilles Bertucelli a reçu en début d'après-midi un appel téléphonique des gendarmes, lui demandant de venir chercher une lettre de la Préfète. Le maire intérimaire refuse d'aller chercher cette mise en demeure, mais il sait que la Préfète menace de réquisitionner les nouveaux élus pour qu'ils élisent le prochain maire avant dimanche. Pas de quoi effrayer Gilles Bertucelli : "Si la Préfète veut envoyer quelqu'un pour organiser cette première réunion du nouveau conseil municipal, je n'y vois pas d'inconvénient, mais moi je n'irai pas".

Si il n'organise pas cette réunion, Gilles Bertucelli risque la révocation, la suspension ou un an d'inéligibilité : des sanctions qui seraient sans effet sur lui puisqu'il n'était pas candidat un nouveau mandat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu