Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

66 "pisseurs volontaires de glyphosate" icaunais portent plainte contre X

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est une première dans l'Yonne. Des "pisseurs volontaires" ont porté plainte ce vendredi au tribunal d'Auxerre après des analyses d'urines. Tous ont eu un résultat positif, des taux entre 0,2 et 3,9. Ils espèrent désormais des réponses de la part de l'Etat sur la nocivité de ce pesticide décrié.

Après leurs analyses, les pisseurs volontaires ont décidé de porter plainte au tribunal d'Auxerre
Après leurs analyses, les pisseurs volontaires ont décidé de porter plainte au tribunal d'Auxerre © Radio France - Soisic Pellet

Auxerre, France

4000 plaintes ont déjà été déposées en France contre le glyphosate. L'Yonne est désormais le 64ème département à participer à ce mouvement citoyen, avec 66 dépôts de plainte ce vendredi au tribunal d'Auxerre. Ici, tous ont obtenu des résultats positifs, avec des taux qui oscillent entre 0,2 pour le plus bas et 3,9 pour le plus élevé. Des chiffres inscrits pour chacun sur une pancarte autour du cou devant le tribunal. 

Un "taux" écrit autour du cou pour chaque pisseur volontaire - Radio France
Un "taux" écrit autour du cou pour chaque pisseur volontaire © Radio France - Soisic Pellet

Des inquiétudes sur la santé des humains et des animaux 

Leur objectif : que des recherches soient menées sur la dangerosité de ce produit. "L'OMS (organisation mondiale de la santé) l'a déclaré cancérigène. Mais il ne se passe rien. Il faudrait une agence de santé qui travaille sur les aspects nocifs ou non du glyphosate" estime Claude, l'organisateur de cette campagne dans l'Yonne. "Personne n'a eu zéro, c'est inquiétant quand même. Et dans d'autres départements, les scores vont parfois jusqu'à 4" ajoute-t-il. 

Qu'en est-il de notre santé ? C'est la question que se posent donc ces militants. Jean-Marie lui assure avoir vu des effets sur ses abeilles. "Je suis apiculteur depuis 50 ans et on n'a jamais eu d'aussi petites récoltes que maintenant. Je vais vous donner un exemple : en 1992, on était 190 personnes et on avait fait 600 tonnes de miel. L'année dernière, nous n'étions plus que 57 et on a fait 12 tonnes". 

Des champs traités dans l'Yonne 

Pourtant, tous assurent avoir une bonne alimentation. "Malgré le fait de manger bio, je me suis aperçu que j'avais une teneur assez importante de glyphosate dans le corps. J'ai 2,17" explique Daniel, l'un des pisseurs volontaires. Lui habite à proximité de plusieurs champs traités. Dominique elle aussi fait attention mais ça ne l'empêche pas d'obtenir un des taux les plus élevés, 2,62. 

Je ne comprends pas comment je peux avoir ce taux-là. C'est catastrophique. Dominique, "pisseuse volontaire" 

Tous ont donc décidé de participer à cette action au tribunal, pour faire agir le gouvernement. "Il faudrait une interdiction du glyphosate. Point. Mais pas dans 30 ans, maintenant !" affirme Dominique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu