Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

7.300 panneaux solaires sur un lac : la 2ème centrale flottante de France sera dans la Vienne

-
Par , France Bleu Poitou

Un lac artificiel implanté dans une carrière de Saint-Maurice-la-Clouère va accueillir prochainement quatre hectares de panneaux solaires installés sur des flotteurs. Objectif : assurer les besoins annuels en électricité de 1.700 habitants.

Le premier flotteur et son panneau ont été mis à l'eau.
Le premier flotteur et son panneau ont été mis à l'eau. © Radio France - William Giraud

Saint-Maurice-la-Clouère, France

Saint-Maurice-la-Clouère, ses 1.300 habitants et prochainement... son parc photovoltaïque flottant, le deuxième en France, le premier en Nouvelle-Aquitaine ! 

7.300 panneaux solaires seront installés grâce à des flotteurs sur un lac artificiel situé dans une ancienne carrière. Objectif : produire de l'électricité d'ici cet été. "On vise une production annuelle d'environ trois mégawatts, soit les besoins en chauffage de 1.700 habitants sur une année. Ce sont 10.000 tonnes de CO² qui pourraient être économisées" explique Emmanuel Julien, le président du directoire de Sergies.

Le site retenu par Sergies. - Radio France
Le site retenu par Sergies. © Radio France - William Giraud

"Mettre des panneaux solaires sur des bâtiments agricoles, au beau milieu des champs, sur des toits d'habitation, on sait faire depuis longtemps. En revanche, capter cette énergie à la surface de l'eau, c'est assez nouveau. Et ça représente plusieurs avantages. D'abord, la réverbération permet d'accroître la chaleur et la lumière et donc l'énergie captée. Ensuite, quand il fait très chaud, l'évaporation de l'eau permet de rafraîchir le panneau, c'est une climatisation naturel, or, un panneau qui reste frais, c'est un meilleur rendement à l'arrivée" abonde le dirigeant.

Le premier panneau. - Radio France
Le premier panneau. © Radio France - William Giraud

Le premier flotteur a été mis à l'eau hier. La production d'électricité doit débuter début juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu