Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Besançon, l'association Humanimo se mobilise contre le zoo de la Citadelle

-
Par , France Bleu Besançon

Une vingtaine de militants de Humanimo se sont mobilisés devant la Citadelle de Besançon. Une action symbolique, à l'occasion de la Journée mondiale pour la fin du spécisme et quelques jours après les annonces d'Anne Vignot sur le départ des félins du zoo de la Citadelle.

Ils étaient une vingtaine de militants devant la Citadelle de Besançon à l'occasion de la Journée mondiale pour la fin du spécisme.
Ils étaient une vingtaine de militants devant la Citadelle de Besançon à l'occasion de la Journée mondiale pour la fin du spécisme. © Radio France - Alia Doukali

C'est une oraison funèbre pour les animaux qui a été organisée par les militants de l'association Humanimo, à l'occasion de la Journée mondiale pour la fin du spécisme. Ils ont choisi le lieu emblématique de la Citadelle de Besançon, "symbole de l'asservissement des animaux", selon eux. 

Cette action coup de poing se déroule quelques jours après les annonces de la maire de Besançon, Anne Vignot : les grands fauves ne seront bientôt plus présents dans le zoo de la Citadelle de Besançon. 

"C'est une très bonne nouvelle", se réjouit Martine Landry, porte parole de l'association en Franche-Comté."C'est un premier pas, tout ne peut pas changer du jour au lendemain donc c'est déjà une décision dont on se félicite", affirme Marion Bourgeois, bénévole pour Humanimo. 

Les militantes de l'association Humanimo lors de leur action devant la Citadelle de Besançon.
Les militantes de l'association Humanimo lors de leur action devant la Citadelle de Besançon. © Radio France - Alia Doukali
Les militants de l'association Humanimo, mobilisés devant la Citadelle de Besançon.
Les militants de l'association Humanimo, mobilisés devant la Citadelle de Besançon. © Radio France - Alia Doukali

Mais pour l'association, ce n'est que le début. "On aimerait que le zoo disparaisse définitivement", explique Martine Landry. "C'est le début de notre bataille, et elle est marquée par une bonne nouvelle, ça nous rend très optimiste", confie t-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess