Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Isère : à Bourgoin-Jallieu, ils multiplient les opérations de ramassage des déchets en plein nature

-
Par , France Bleu Isère

Alors que ce samedi, un peu partout en France, des opérations de nettoyage de la nature sont organisées, à Bourgoin-Jallieu (Isère) depuis mi-juin, deux habitants organisent régulièrement des sorties du genre. Rencontre avec Mélanie Petitdemange et Christophe Peix.

Mélanie Petitdemange et Christophe Peix.
Mélanie Petitdemange et Christophe Peix. - Mélanie Petitdemange

Ce 19 septembre, c'est le World Clean Up Day, autrement dit en français la journée mondiale du nettoyage. Avec des opérations de ramassages des déchets un peu partout en France. En Isère, ce samedi, une est prévue à Voiron (rendez-vous à 8 heures, place des Arcades), à Bourgoin-Jallieu (rendez-vous à 9 heures, au stade de rugby), à Moirans (rendez-vous à midi route de Moirans) ou encore à L'Isle-d'Abeau (rendez-vous à l'aire du Gua à 9 heures). Ces événements sont organisés par des associations, des magasins, des collectivités. 

A Bourgoin-Jallieu, depuis trois mois, Christophe Peix, garde-pêche de 52 ans, et Mélanie Petitdemange, 26 ans organisent des opérations du même type. Ils ne se connaissaient pas pourtant il y a encore quelques mois, mais c'est via Facebook qu'ils se sont rencontrés. Ils souhaitent mettre en place une sortie collective et ils ont donc décidé d'unir leurs forces.

Reportage en compagnie de Mélanie Petitdemange et Christophe Peix.

Des déchets en tout genre et même le cadavre d'une chèvre sous les détritus

Ils ont ainsi organisé cinq sorties depuis mi-juin. Aidés à chaque fois d'une dizaine de particuliers, ils ont ramassé environ trois tonnes de déchets. Et ce qu'ils récupèrent est très varié : ça va de la canette de soda, à la bouteille en verre, en plastique, au jouet, au matelas, en passant par le vieux moteur de voiture, les pneus... "Si on était rémunéré au poids des déchets que l'on ramasse, je pense qu'on pourrait avoir un salaire par jour", préfère en sourire Mélanie. Christophe et elle souhaitent remercier les agents des services techniques de la commune qui a chaque fois se chargent ensuite de retirer les énormes tas de déchets.

Une partie des déchets ramassés dans la Bourbre ce 12 septembre.
Une partie des déchets ramassés dans la Bourbre ce 12 septembre. - Mélanie Petitdemange

L'espoir que certains changeront de comportement

N'est-ce pas décourageant de constater que quelques jours à peine après leur passage, de nouveaux déchets ont fait leur apparition ? Pour eux, c'est non. "Si nous, on ne le fait pas, il y a peut-être personne qui le fera (...) Même si c'est le bazar des autres.  Le but c'est de sensibiliser pour que les gens qui salissent et polluent comprennent.  On voit tout ce qu'on a ramassé et on se dit que ça ne va pas finir dans l'eau, ni dans les rivières, ni dans les mers, ni sous la terre ou ingérer par un canard", explique Mélanie.

Christophe, lui, le dit _"je ne lâcherai pas l'affaire".Une promesse faite à son garçon de 10 ans, Nathan, à qui il veut montrer qu'il ne laissera pas faire.  "Ces gens peut-être qu'un jour ils vont se dire "j'ai fait du mal. Je vais faire différemment et j'irai en déchetterie". Pour cette journée mondiale du nettoyage, le duo, qui ne veut pas se constituer en association pour garder sa liberté, n'organise rien. Pas forcément disponibles ce jour-là et une "journée par an, c'est trop peu" affirment-ils. "On le fait avant, on le fera après"_, indique Christophe Peix. Tous deux sont sollicités par d'autres particuliers aux alentours : sur le secteur de Paladru, L'Isle-d'Abeau et même plus loin, en Ardèche.

Nettoyer la nature et faire découvrir ses trésors

Nettoyer la nature, c'est bien, mais ce n'est pas suffisant pour eux. Ils veulent aussi sensibiliser aux espèces sauvages. "Tout est lié. Un déchet, on le sait, il finit dans l'eau. Il impacte la faune et la flore. L'animal, le végétal, les déchets sont liés malheureusement. Le déchet est un nuisible", souligne Christophe Peix. Ainsi, ce mercredi, ils ont proposé une balade découverte sur le site de l'étang de Gôle sur le secteur de l'Isle Crémieu. Leur petit groupe a ainsi pu observer des buses, un petit faucon, trois hérons pourpres, des grenouilles, des libellules, etc. D'autres sorties du genre sont prévues.

Ce mercredi 16 septembre, première sortie organisée gratuitement à l'étang de Gôle.
Ce mercredi 16 septembre, première sortie organisée gratuitement à l'étang de Gôle. - Mélanie Petitdemange
Choix de la station

À venir dansDanssecondess