Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : le projet de port à Bretignolles-sur-Mer prend l'eau

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le port de plaisance de Bretignolles-sur-Mer n’est pas prêt de voir le jour. Non seulement plusieurs recours doivent encore être examinés par la justice administrative, mais le nouveau président de la communauté de communes a décidé un moratoire.

Le site censé accueilir le port
Le site censé accueilir le port © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Un port de plaisance à Bretignolles-sur-Mer, en Vendée… Ce projet, très polémique et dont on parle depuis de nombreuses années- il  été lancé en 2003- pourrait bien rester dans les cartons.  Le dossier fait déjà l'objet de recours devant le tribunal administratif de Nantes, la date de la prochaine audience n'est pas encore fixée. Mais ce qui change tout, c'est l'élection de François Blanchet, samedi 11 juillet, à la présidence de la communauté de communes de Saint-Gilles- Croix-de-Vie. Il a battu le président sortant, Christophe Chabot, maire de Bretignolles, et qui était le porteur du projet.  On peut donc parler de désaveu de la part de la part des élus communauté de communes.

François Blanchet propose un moratoire. Le maire de Saint-Gilles se défend bien de vouloir enterrer le projet, mais on ne peut pas dire qu'il le défende avec beaucoup d'enthousiasme : « c’est vraiment la crise qu’on vient de rencontrer qui me fait dire que ce n’est pas le moment. Aujourd’hui, il faut qu’on soit derrière nos entreprises. Il faut se donner le temps de la réflexion, de dépassionner tout ça, et on verra ce qui sort du chapeau".    

Ceux qui sont très satisfaits, en tous cas  ce sont les opposants déclarés. Jean-Baptiste Durand, président de l'association La Vigie, estime qu’il faut en finir : « ce projet ne peut aboutir pour des raisons juridiques. Il ne faut pas attendre les décisions de justice. Il faut trancher et arrêter tout ça, et passer à autre chose. Nous perdons du temps et de l’argent ». 

Le projet de port
Le projet de port © Radio France - Association La Vigie

Le nouveau maire de Bretignolles, lui, ne semble pas se faire beaucoup d'illusions. Frédéric Fouquet sait bien que les moratoires servent souvent à enterrer les projets. Mais il rappelle qu'il a été élu avec 60% des voix et qu'il serait quand même bien de prendre en compte la volonté des habitants de Bretignolles. C'est d'ailleurs ce que François Blanchet a en tête : proposer un référendum, mais à l'échelle de la communauté de communes, puisque c'est elle qui assurerait l’essentiel du financement, d'au moins 30 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess