Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

A Changé, des parents mettent en place un pédibus pour emmener les enfants à l'école et moins polluer

-
Par , France Bleu Mayenne
Changé, France

Avant les municipales de mars prochain, des parents d'élèves notamment à Paris, alertent sur les risques de la pollution des voitures aux abords des écoles. En Mayenne, à Changé, il existe un moyen de transport très "vert" pour emmener les enfants à l'école : un pédibus.

A Changé, il existe trois lignes de pédibus qui fonctionnent le matin et le soir.
A Changé, il existe trois lignes de pédibus qui fonctionnent le matin et le soir. © Radio France - Aurore Richard

"Respiration d'enfants, soyez prudents". Des militants écologistes et parents d'élèves inscrivent ce message sur des panneaux de signalisation visibles devant l'école Saint-Merri-Renard dans le 4ème arrondissement de Paris mardi 21 janvier. Cette action est aussi menée à Marseille et Lyon.

Ces parents d'élèves interpellent les candidats aux municipales : ils ne veulent plus des voitures devant les écoles. Elles polluent et elles représentent un danger pour la santé de nos enfants.

Le pédibus de Changé fête ses 11 ans en 2020

Pourtant en Mayenne, à Changé près de Laval, une autre solution existe déjà depuis 2009 pour limiter le nombre de voitures près des écoles. C'est le pédibus, c'est-à-dire un bus à pied avec des parents qui s'organisent pour accompagner les enfants jusqu'à l'école à pied. Pour ces parents, c'est un bon geste pour la planète. 

Bertrand et Elise sont deux de ces accompagnateurs. Au début de chaque tournée, ils commencent par enfiler un gilet jaune pour être bien vus. "La ligne verte du pédibus commence à l'arrêt de l'Orée du Bois. Le matin, le pédibus part d'ici à 8h05 et il n'attend pas", explique Elise.

Il y a une soixantaine d'accompagnateurs pour s'occuper du pédibus à Changé. - Radio France
Il y a une soixantaine d'accompagnateurs pour s'occuper du pédibus à Changé. © Radio France - Aurore Richard

Enfants et parents suivent les pas verts marqués au sol et les marcheurs blancs également peints sur le bitume.

Le parcours de la ligne verte dont Elise et Bertrand s'occupent est d'un kilomètre.  - Radio France
Le parcours de la ligne verte dont Elise et Bertrand s'occupent est d'un kilomètre. © Radio France - Aurore Richard

Ce groupe doit parcourir un kilomètre pour atteindre l'école publique du Chemin Vert de Changé où le matin comme le soir, il y a beaucoup de voitures. Elles se garent juste devant l'établissement ou aux abords, dans les lotissements voisins. 

50 voitures en moins devant l'école

Elise et Bertrand estiment qu'avec les 70 enfants pris en charge avec le pédibus, cela équivaut à cinquantaine de voitures en moins. Malgré tout, selon Bertrand, les odeurs de pots d'échappement sont encore là : 

On peut le sentir, il y a de la pollution

Cette question de la pollution préoccupe Elise qui est maman de trois enfants. Elle est consciente que le pédibus ne suffit pas pour lutter efficacement. "Dans un monde idéal, il faudrait interdire la circulation dix minutes avant et dix minutes après les horaires de classe", estime cette professeure. 

Il faudrait créer une zone entièrement piétonne aux abords de l'école

Elise se doute que ces mesures ne seraient pas bien accueillies par tous les parents. Elle mise déjà sur le pédibus et un argument de poids : il ne coûte que quatre euros par an aux parents, ce qui est bien moins cher qu'un plein d'essence. Depuis la création de ce pédibus, trois lignes ont été créées à Changé. Pour le dixième anniversaire, des trajets avec des ânes ont même été organisés

Si vous êtes intéressé, une réunion est prévue le mardi 28 janvier à la maison des associations de Changé, à 20h30 ou bien, vous pouvez demander des informations via cette adresse mail : lesptitspaschangeens@gmail.com 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu