Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange
Dossier : L'Océan du Futur : un enjeu primordial

À Cherbourg, des images uniques de cachalots par François SARANO

-
Par , France Bleu Cotentin

À Cherbourg, des images uniques de cachalots par François SARANO, ancien de l’équipe COUSTEAU

L'océan du futur
L'océan du futur - B.Almodovar

" Oui nous pouvons transmettre à nos enfants un océan plus riche ! " : c'est le message que partage à la Cité de la Mer à Cherbourg le plongeur François SARANO. Ancien de l’équipe de la CALYPSO aux côtés du Commandant COUSTEAU, ils est pour bon nombre de passionnés « l’homme qui nage avec les grands requins »

FRANCOIS SARANO EN 5 DATES 

  1. Février 1954 - Naissance ans la Drôme
  2. 1985-1997 - Plongeur, puis conseiller scientifique et enfin chef de mission à bord de la Calypso et l’Alcyone sous la direction du Commandant COUSTEAU
  3. 2002 - Fondation de l’Association Longitude 181 dont l’objectif est de mener des actions de sensibilisation pour préserver la faune marine
  4. 2004 -2009 - Plongées pour le tournage de séquences du film Ωcéans de Jacques PERRIN et Jacques CLUZAUD (Galatée Films)
  5. 2018 - Réalisation du documentaire de 52 mn Cachalots, à la rencontre des géants en collaboration avec Guillaume VINCENT.
L'océan du futur
L'océan du futur - B.Almodovar

Jeunesse d’un plongeur presque né 

Même si, lorsqu’il est enfant, il ne vit pas au bord de la mer, François SARANO se familiarise très tôt avec cet élément. Lors de vacances estivales à la plage, ses parents lui font découvrir les joies que procure l’océan et l’incitent à observer les merveilles qu’il recèle. Jacques SARANO, son père, se montre désireux d’éveiller chez son fils la curiosité et la soif de découverte. Il lui offre à l’âge de 6 ans, un masque de plongée et l’amène observer les poulpes en Méditerranée. Pour François SARANO, cet épisode est une révélation et marque le début de son admiration pour le monde marin. 

Lorsque l’on découvre les poulpes à 6/7 ans avec leurs petits yeux dorés fendus de noir qui vous regardent, cela vous ouvre des univers, cela vous donne envie de voir ce qui se passe au milieu des poissons.

François SARANO effectue sa scolarité primaire et secondaire à l’Institution Notre-Dame de Valence. Adolescent, entre 14 et 15 ans, il décide de s’initier à la plongée et adhère avec ses amis au Cercle Valence Plongée où il forge de belles amitiés.

On allait sous l’eau pour ramasser des trucs […] un peu de corail rouge, des trucs dans les épaves… On était un petit peu des chapardeurs. Mais très rapidement, la beauté du monde marin, l’inventivité de la nature nous a surpris.

Bien plus qu’une simple activité de loisir, la plongée sous-marine se transforme très vite en une véritable passion pour François SARANO. Consacrant la majeure partie de son temps libre à sillonner les fonds marins de la Méditerranée, il devient rapidement un plongeur expérimenté. 

Chaque plongée est, pour François SARANO, l’occasion de s’extasier devant la richesse du monde sous-marin. En plongeur avisé, il prend soin d’établir un bref compte-rendu où il décrit tout ce qu’il a pu observer lors de chacune de ses immersions sous-marines.

Entre 1985 et 1997, François SARANO parcourt alors les mers du monde à bord des navires du Commandant COUSTEAU : la Calypso et l’Alcyone. Il participe à une vingtaine d’expéditions scientifiques en tant que plongeur tout d’abord, puis conseiller scientifique et enfin chef de mission.

À bord de la Calypso, j’étais plongeur, le plus souvent le « sujet », c’est-à-dire celui qui présentait les animaux qui étaient filmés. Je m’occupais des rapports de plongée et de ce qui se passait à bord pour écrire des articles et pour le montage des films. Lorsque je n’étais pas en expédition, je faisais la préparation des expéditions, je préparais les documents nécessaires aux discours de Jacques-Yves COUSTEAU, je participais […] aux réflexions générales sur la philosophie et la conduite que l’équipe Cousteau devait suivre. Je m’occupais des relations avec les scientifiques, j’écrivais quelques articles à caractère scientifique lorsque les observations faites sur le terrain le permettaient. Voilà rapidement les principales occupations mais l’essentiel était d’être disponible et enthousiaste !

L’après-Cousteau 

De 1999 à 2001, François SARANO rejoint le programme « Deep Ocean Odyssey » comme conseiller scientifique au côté de son ami Christian PÉTRON puis comme directeur de recherche. « Deep Ocean Odyssey » avait pour objectif de réaliser une série télévisée sur l’exploration de la zone inaccessible en plongée autonome. Le programme de recherche s’appuyait sur l’utilisation d’un sous-marin d’exploration capable de descendre jusqu’à 1 000 mètres de profondeur. La 1re expédition de ce programme se déroule en Afrique du Sud à la rencontre du grand requin blanc. Francois SARANO dirige l’expédition dont Jean-Michel COUSTEAU sera la vedette au côté de André HARTMAN, d’Yves LEFEVRE. Ils réaliseront en équipe les premières plongée libres à la rencontre du grand requin blanc. 

De 2001 à 2003, il est nommé responsable du département « Pêches et ressources halieutiques  » au Fonds mondial pour la nature WWF France. 

Pour François SARANO, cette fonction est une nouvelle occasion de constater les dommages subis par les océans et la diminution des ressources halieutiques causée par les pratiques abusives de la pêche industrielle. Afin d’agir contre ces excès, François SARANO élabore avec Laurent DEBAS, océanographe et directeur de l’unité Océan et mer du WWF France, les UEGC (Unités d’Exploitation et de Gestion Concertées). Ces UEGC répondent à la préoccupation mondiale de la durabilité des pêches tout en restaurant les écosystèmes, en redonnant la gestion «usufruitière» de la ressource aux pêcheurs artisans. Amoureux de la Libye, François SARANO et son épouse publient en 2002 un guide puis le livre Libye, trésor sorti de l’ombre.

L’association Longitude 181 

En 2002, François et Véronique SARANO fondent Longitude 181, en collaboration avec le photographe sportif et grand voyageur, Vincent OHL. Albert FALCO est nommé président d’honneur. Leur objectif est de rassembler les plongeurs, témoins privilégiés de l’évolution de l’univers marin, pour qu”ils deviennent les ambassadeurs des créatures qui le peuplent, afin que leurs suppliques, aujourd’hui inaudibles, soient enfin entendues par le grand public et les décideurs.

Parmi les actions de sensibilisation initiées par Longitude 181 : la Charte internationale du plongeur responsable lancée en 2002. Disponible en 25 langues, cette charte pousse chacun à s’interroger pour mieux préserver les richesses de la mer et pour les partager plus équitablement.

Longitude 181 met également en place la campagne « Ensemble contre les déchets en mer » dont l’objectif est de sensibiliser tous les utilisateurs de la mer et de fédérer les actions entreprises localement pour faire évoluer les comportements. Depuis des opérations ont lieu chaque année le 8 juin, dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Océan. Parallèlement, Longitude 181 initie de nombreuses actions et développe 3 programmes d’étude, d’information et de préservation : « Grands requins de Méditerranée », « Raies mantas et raies mobulas » et « Cachalots de l’océan Indien ». 

Source: cité de la mer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess