Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Gournay-en-Bray, le dépotoir sauvage devant le cimetière de la commune choque les familles en deuil

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le parking du cimetière de Gournay-en-Bray est devenu un dépotoir. Des voitures s'y arrêtent régulièrement pour jeter des ordures et ce même en pleine journée, à la vue de tous, au grand dam des familles endeuillées. Elles demandent un minimum de respect pour les défunts et des actes de la commune.

Difficile de ne pas voir les déchets qui s'accumulent devant le cimetière de Gournay
Difficile de ne pas voir les déchets qui s'accumulent devant le cimetière de Gournay © Radio France - Rudy Pupin

Non loin de la grille d'entrée du cimetière communal de Gournay-en-Bray, sur le parking, plusieurs dizaines de poubelles sont entassées. La déchetterie n'a beau se située qu'à 300 mètres, rien n'arrête les auteurs de ces dépôts sauvages, qui agissent même en pleine journée. Vendredi 22 février, l’équivalent de deux places de parking sont recouvertes d’ordures ménagères. Ces agissements durent depuis plusieurs années, ce qui exaspère ceux qui viennent se recueillir sur les tombes. 

Un manque de respect 

"_Cela n'a rien à faire devant un cimetière. C'est un manque de respect vis-à-vis des gens qui sont enterrés ici et pour ceux qui viennent sur les tombes",  _insiste Philippe. Ce Gournaisien se rend régulièrement sur la tombe de ses parents et de ses grands-parents. "Ce n'est pas accueillant. Il y a d'autres solutions, il est possible de mettre les déchets ailleurs. La mairie de Gournay doit faire quelque chose, elle aurait déjà dû le faire depuis un moment !". 

Les poubelles s'accumulent sur l'équivalent de deux places de parking
Les poubelles s'accumulent sur l'équivalent de deux places de parking © Radio France - RP

Ce triste constat, Noëlle le partage.  "Le jour où se déroule une inhumation, ce n'est pas agréable d'arriver et de voir ce tas de déchets. Cela ne devrait pas être autorisé". Noëlle estime que des moyens devraient être mis en place. "On ne fait rien. Cela fait cinq ans que je viens régulièrement pour me recueillir et cela a toujours été comme cela. Le solution ce serait de mettre des amendes et installer des panneaux" ajoute-t-elle. 

"C'est un environnement qui doit être respecté" - Nadège, qui se recueille au cimetière

Nadège s'y rend ponctuellement avec sa famille. Elle estime qu'il faut mettre des caméras à cet endroit afin de dissuader les auteurs. "C'est choquant. Normalement nous venons au cimetière pour nous recueillir et là cela me plait pas du tout. C'est un environnement qui doit être respecté !", estime-t-elle.

L'endroit est devenu le repère des chats errants
L'endroit est devenu le repère des chats errants © Radio France - RP

Le maire est la première autorité compétente pour lutter contre ces dépôts illégaux. Le maire de Gournay, Eric Picard, estime qu'il est difficile de sanctionner les auteurs.  "La seule façon ce serait de tomber sur un flagrant délit mais on ne peut pas mettre un policier municipal derrière chaque voiture et à chaque endroit. Il faut en appeler au bon sens et au raisonnement des gens. De temps en temps, on laisse les déchets s'accumuler un peu plus qu'à d'autres périodes pour montrer l'aspect inadmissible d'un tel dépôt sauvage", indique l'élu. 

Reportage devant le cimetière de Gournay-en-Bray

Pour lutter contre ce fléau, le maire évoque d’autres possibilités comme le déploiement de la vidéosurveillance. Les auteurs risquent jusqu’à 1.500 euros d’amendes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess