Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tri des déchets : à Guéret, le confinement ne nous a pas rendus plus propres

-
Par , France Bleu Creuse

A Guéret, les chasseurs de déchets remettent le couvert. Première collecte depuis la levée du confinement, et elle est malheureusement fructueuse.

Megots, polystyrène, canettes..on trouve de tout dans les plates-bandes municipales
Megots, polystyrène, canettes..on trouve de tout dans les plates-bandes municipales © Radio France - Olivier Estran

On sait que le confinement a été profitable à la vie sauvage dans nos forêts et nos rivières. En ville, nos rues ont été beaucoup plus calmes, mais elles sont toujours aussi sales, et pleine de surprises. "Chaque fois que je suis sortie durant le confinement, j'ai trouvé des gants jetables, des masques dans le caniveau.. bref c'est au moins aussi sale qu'avant la crise sanitaire"  note Lysianne une des volontaires du collectif "Les chasseurs de déchets en Creuse."

"C'est vrai que la période que nous traversons nous incite à utiliser plus de matières jetables, et les mauvaises habitudes ne se perdent malheureusement pas. Moi je pense justement que si on traverse une telle crise, c'est aussi à cause de notre bêtise humaine. Je pense qu'il faut aussi  prendre soin de la planète pour sauver notre santé et notre humanité."

Pourquoi s'échiner à ramasser les déchets en ville ? Voici la réponse de ces bénévoles

Sacs poubelles, gants, masques de protection, ils sont une poignée de courageux à se retrouver en ce début d'après-midi en plein centre de Guéret pour lancer la première chasse aux déchets depuis la levée du confinement. Pas la peine d'aller bien loin pour commencer à remplir les sacs. En dépit du passage récent de la balayeuse municipale, les caniveaux et les plates bandes regorgent de drôles de trésors. "On trouve beaucoup de mégots, déplore Delphine qui entreprend d'en remplir une pleine bouteille. Les gens se disent, je jette parce qu'il y a des personnes payées pour ramasser. Mais non, ce n'est pas le bon raisonnement. On ne fait pas ça dans la nature, on ne fait pas ça en ville."

Ne confondez pas massifs de fleurs et cendriers
Ne confondez pas massifs de fleurs et cendriers © Radio France - Olivier Estran

"Je ne veux plus débattre, je veux agir" - Yannick, un des ramasseurs

"Moi ce qui me touche, poursuit Yannick, c'est que tout cela s'accumule. Ça se recouvre au fur et à mesure et ce sera caché par les feuilles d'automne. Je suis lassé de débattre sur l'environnement, moi je veux agir tout simplement à mon échelle. Je ne le ferai pas tous les 4 matins, je ne le ferai pas en continu, mais là c'est l'occasion et ça se fait."

En deux heures et demi de temps, la petite bande a rempli ses sacs dans la bonne humeur. "Les chasseurs de déchets en Creuse" vous donnent rendez-vous sur leur page Facebook pour participer à leur prochaine collecte. A Guéret, ou ailleurs en Creuse.

Le bilan de la collecte devant la fontaine de la place Bonnyaud
Le bilan de la collecte devant la fontaine de la place Bonnyaud - DR
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu