Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Laval, des étudiants créent un robot-tortue qui traque et avale les déchets dans l'eau

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Un robot-tortue qui chasse et mange les déchets dans l'eau des ports est en train d'être mis au point par des étudiants de l'ESTACA, école d'ingénieurs à Laval. Il pourra récupérer les sacs plastiques comme les masques de protection qui terminent dans l'eau, un des effets de cette crise sanitaire.

Le lancement de ce robot-tortue est prévu à l'été 2021.
Le lancement de ce robot-tortue est prévu à l'été 2021. - Estaca

Des étudiants de l'ESTACA, l'école d'ingénieurs à Laval travaillent depuis la rentrée 2019 sur un projet de robot-tortue qui traque et avale les déchets dans l'eau des ports. Ils viennent de terminer le visuel en ce mois de juin 2020. Ils vont pouvoir attaquer le prototype à la rentrée prochaine : tester les nageoires, les radars, etc.

Un lidar, donc une sorte de radar qui fonctionne avec des ondes lumineuses, pourrait aider à identifier le matériau du déchet en analysant sa couleur, son épaisseur, son apparence. 

De cette façon, "la tortue pourrait savoir ce qu'elle peut avaler ou non. Un sac plastique pourrait par exemple être bien plus grand que sa bouche mais il est flexible, donc elle doit savoir qu'elle peut y aller", explique Baptiste Jagoury, l'étudiant en charge du projet. 

Une fois que le robot-tortue est plein, que la cuve de 50 litres est pleine, il rentre au port pour "recracher", vider tous ces déchets et en même temps, recharger ses batteries.

Un robot-tortue encore plus utile depuis la pandémie

L'actualité montre que leur robot aura d'autant plus de travail. Des masques, des gants traînent par terre sur le trottoir. Certains vont finir jusque dans nos rivières et nos océans, déjà pollués par des bouteilles en plastique ou des canettes. C'est l'une des tristes conséquences de cette crise sanitaire et Baptiste Jagoury en a conscience : 

L'usage de ces masques et de ces gants se généralise, on doit s'attendre à une sur-pollution de ces objets dans les ports donc notre projet devient de plus en plus capital

La pandémie leur a fait prendre du retard, l'une des entreprises qui les accompagne s'est retrouvée en difficulté. Les étudiants ne se découragent pas pour autant, le lancement est prévu à l'été 2021. Cette aventure est suivre sur la page Facebook du projet Green Turtle de l'ESTACA

Choix de la station

À venir dansDanssecondess