Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Mimizan l'avenir du Parc d'Hiver reste à écrire

-
Par , France Bleu Gascogne

L'ancienne municipalité prévoyait de construire 300 logements sur la dune boisée du Parc d'Hiver. Un collectif de riverains a déposé un recours en référé au tribunal administratif de Pau, qui a été rejeté lundi 19 octobre. La nouvelle mairie étudie les alternatives au projet initial.

Les 17 hectares du Parc d'Hiver à Mimizan à droite de l'image
Les 17 hectares du Parc d'Hiver à Mimizan à droite de l'image - Capture d'écran google Map

"Cette dune boisée est très sensible et représente une barrière naturelle contre les tempêtes et les montées des eaux, elle est extrêmement sensible et fragile", s'inquiète Françoise Leliès, membre active du Collectif du Parc d'Hiver, créé il y a un peu plus de deux ans pour lutter contre le projet de construction sur la dune.  

Le collectif, soutenu par l'association environnementale la SEPANSO a déposé le mois dernier un recours en référé qui demandait la suspension de l'arrêté préfectoral autorisant le défrichement de la zone. Un recours qui a été rejeté par le Tribunal administratif de Pau. Une décision qui inquiète beaucoup les riverains du collectif : le défrichement peut être lancé à tout moment. "On a demandé leurs intentions à la mairie et ils nous ont parlé d'un écoquartier, mais enfin un écoquartier ça ne veut pas dire grand chose", souligne Françoise Leliès. 

Mais du côté de la mairie, on assure que le début des travaux n'est pas à l'ordre du jour. Les compromis de vente ont été signés avec les promoteurs immobiliers avant l’élection de la nouvelle municipalité. Frédéric Pomarez, le nouveau maire dit chercher des alternatives au projet initial, auquel il s'était opposé pendant la campagne des municipales : "On essaie de voir comment on peut arrêter ces compromis de vente, quel coût ça pourrait avoir pour la collectivité, ça c'est une solution. Ou peut-être négocier avec les promoteurs pour en faire un écoquartier, c'est une autre solution." 

Frédéric Pomarez assure que les Mimizanais seront consultés avant de prendre une décision finale concernant la dune du Parc d'Hiver. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess