Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

A Noyers-sur-Serein, le premier marché aux truffes annonce la couleur : "ce ne sera pas une bonne année"

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

La sécheresse a été fatale pour le champignon, qui a besoin de pluie l'été pour bien se développer. Dimanche, à Noyers-sur-Serein (Yonne), les trufficulteurs ne se bousculaient pas, contrairement aux acheteurs. Résultat : une vente en dix minutes chrono, à 650 euros le kilo.

Les acheteurs attendent patiemment l'ouverture de la vente
Les acheteurs attendent patiemment l'ouverture de la vente © Radio France - Soisic Pellet

Noyers, France

"Pas de truffes cette année", c'est le constat sans appel d'Henri Terrier, contrôleur de qualité des truffes à Noyers-sur-Serein (Yonne). La météo a eu raison de ce champignon si fragile. "La truffe, elle grandit en juillet. Il lui faut de la chaleur et de l'humidité. Alors, la chaleur, on l'a eu. Mais pas l'humidité" ajoute Henri Terrier. "On sait que l'année ne sera pas super abondante". La preuve : il a fallu attendre une demi-heure après l'ouverture de l'inspection, obligatoire avant la vente, pour voir arriver un vendeur dans le hall de la mairie de Noyers.  

"Il n'a pas plu cet été, et il a fait trop chaud. Et quand il a plu, c'était trop tard." - Jade, vendeuse 

Une toute petite récolte 

Quatre "apporteurs" seulement se sont présentés ce dimanche matin. Alors que les "grandes années", le nombre peut grimper à 25. Et ce qu'ils apportent n'est pas non plus énorme. Parfois, on peut compter ici 60 kilos de truffe. Cette fois, la pesée ne dépasse pas les 10 kilos. "9 kilos et 400 grammes" annoncés précisément. 

"Cette année, c'est catastrophique pour nous." - Philippe, vendeur 

Une récolte mauvaise pour tout le monde. Philippe par exemple a amené un peu plus de 400 grammes. "Mais j'ai plus l'habitude de compter en kilos qu'en grammes" soupire-t-il. Même chose pour Jade. Elle a un peu plus, environ six kilos. "D'habitude, j'en ai plutôt dix. Et là, il y a dans le lot des toutes petites truffes que je n'amène pas normalement" explique-t-elle. 

Les plus grosses truffes, parmi les dizaines de toutes petites  - Radio France
Les plus grosses truffes, parmi les dizaines de toutes petites © Radio France - Soisic Pellet

10 kilos vendus en 10 minutes 

Il n'y a donc quasiment pas de truffes cette saison. Sauf qu'il y a toujours autant d'acheteurs potentiels. Quand la cloche retentit, tous se ruent vers les étals. Et en 10 minutes, c'est terminé, malgré un prix assez élevé, 650 euros le kilo. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu