Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

A Octeville, les habitants désemparés face aux rats

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Dans le quartier des Provinces, à Cherbourg-Octeville, les riverains sont exaspérés par l'invasion des rongeurs depuis plusieurs semaines. La mairie est intervenue.

De plus en plus de parents évitent l'aire de jeu par peur des rats qui s'approchent très près des enfants.
De plus en plus de parents évitent l'aire de jeu par peur des rats qui s'approchent très près des enfants. © Radio France - Mahaut de Butler

Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

C'est au cœur d'une zone de commerces, avenue de Normandie à Octeville, que les rats prolifèrent depuis le début de l'été. L'endroit le plus touché est une aire de jeux pour enfants, en face d'un salon de coiffure et d'une boulangerie. Le toboggan est aujourd'hui presque déserté, car les rats n'hésitent à s'approcher très près. 

D'ordinaire, Audrey vient y goûter avec ses enfants, mais elle a renoncé. "Avec les urines de rats, j'ai préféré arrêté," explique-t-elle avant de raconter : "la dernière fois, il y avait un rat sur le muret, et une maman avait peur qu'il morde son bébé."

La mairie est au courant

"Les rats nous passent entre les jambes," s'exclame une riveraine. Depuis son salon de coiffure, Céline fait le même constat. Ses clientes en discutent, une habitante est même venue faire signer une pétition. De nombreux riverains ont l'impression que rien n'est fait pour lutter contre cette nuisance. 

Mais la mairie de Cherbourg-Octeville a été alertée. Elle a intensifié ses efforts de dératisation dans le quartier, selon Nicolas Vivier, adjoint au maire chargé du service communal d'hygiène : "d'habitude, nous passons une fois par mois, maintenant nous venons une fois par semaine." 

Un conteneur endommagé

Nicolas Vivier explique qu'il est habituel de croiser des rats dans n'importe quelle agglomération et que les rongeurs sont plus visibles en été car avec davantage de monde dehors, il y a aussi plus de déchets

Il est toutefois conscient que le phénomène auquel est confronté le quartier des Provinces depuis cet été est exceptionnel. La cause : un conteneur à déchets enterré qui est abîmé. Les rats peuvent y pénétrer et en ont fait un véritable garde-manger. Une source de nourriture que les rongeurs préfèrent aux appâts piégés de la mairie. 

Le conteneur en question relève de la compétence de l'agglomération du Cotentin. Les services de gestion des déchets devraient intervenir prochainement pour nettoyer et réparer la poubelle. 

Choix de la station

France Bleu