Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

A Pernand-Vergelesses, une marche verte contre la destruction d'une zone boisée protégée

-
Par , France Bleu Bourgogne

Quelque 50 personnes ont participé ce dimanche à une marche verte dans le vignoble et en lisière de forêt à Pernand-Vergelesses. Elles dénonçaient la destruction d'une parcelle communale boisée de 7 hectares, destinée à être remplacée par de la vigne, alors que le site est en zone protégée.

Les participants à la marche verte traversent le vignoble de Pernand-Vergelesses
Les participants à la marche verte traversent le vignoble de Pernand-Vergelesses © Radio France - Jacky Page

Pernand-Vergelesses, France

Au point de ralliement, sur la place de l'ancienne gare de Pernand-Vergelesses, une cinquantaine de personnes se sont regroupées, en ce 15 septembre ensoleillé. Avec leur équipement, sac à dos, chaussures et bâton de marche, certains participants ont l'air de randonneurs. Mais ce sont bien des manifestants, qui répondent à l'appel du collectif local "La Jeannie," ainsi que des associations Forestiers du Monde et Les sentinelles de la Montagne dijonnaise. Tous expriment leur colère contre la destruction le 5 septembre dernier d'une jeune forêt de 7 hectares, que la commune souhaite reconvertir en vignes, pour en tirer un revenu. L'ennui, c'est que le site est en zone protégée Natura 2000. Obstacle contourné par l'obtention d'une dérogation préfectorale. 

Un papillon rare

De quoi faire bondir les défenseurs de l'environnement. A commencer par le collectif local " La Jeannie", dont Sébastien fait partie : "on peut se demander à quoi servent toutes ces protections, tous ces classements, si c'est pour que simplement avec des dérogations, on puisse d'un revers de la main, balayer des secteurs comme ceux-ci". Qu'est-ce qui pouvait bien motiver le classement de ce bois en zone protégée Natura 2000 ? Jean-Noël Cabassy, co-président de l'ONG environnementale Forestiers du Monde®, donne l'exemple d'un papillon : "le damier du frêne, qui a pratiquement disparu, et dont la Bourgogne est la dernière détentrice des populations viables. Et _il s'avère que dans la forêt qui a été défrichée, le damier du frêne est cité dans la bibliographie_".

Avant le départ de la marche - Radio France
Avant le départ de la marche © Radio France - Jacky Page

Bernard, membre lui aussi de l'association, est écœuré :"quand on se plaint que le Brésil déforeste l'Amazonie, nous on fait exactement la même chose.  Parce que partout en France on a des exemples semblables. C'est une stratégie globale, c'est l'ensemble qu'il faut voir".

Une action en justice, et une remise en question du classement UNESCO des Climats de Bourgogne

A quoi bon manifester à Pernand-Vergelesses, alors que la parcelle a déjà été déboisée ? Parce que les opposants ont encore quelques cartes en main. "Tout le sens du combat qu'on mène, c'est de garantir la destination forestière du sol", déclare Jean-Noël Cabassy. Une action judiciaire est engagée auprès du tribunal administratif, pour tenter de faire reconnaître l'illégalité de ce défrichement.  Si tel est le cas, tout ce qui a été entrepris sur la parcelle sera annulé, et le sol devra retourner à la forêt. Il est question par ailleurs de saisir le comité du patrimoine mondial de l'UNESCO, afin de demander le retrait des climats de Bourgogne au titre du patrimoine mondial de l'Humanité. Le co-président de Forestiers du Monde® n'y va pas par quatre chemins : "est-ce qu'on continue à maintenir un label climats des vignobles de Bourgogne, alors que des viticulteurs se disent qu'au regard de la réputation mondiale que leur a attribué ce label,  ils peuvent continuer impunément à détruire la nature".

Une couronne à la mémoire de la forêt disparue, destinée à être accrochée à la porte de la mairie - Radio France
Une couronne à la mémoire de la forêt disparue, destinée à être accrochée à la porte de la mairie © Radio France - Jacky Page

Lise Pavelot, du collectif "La Jeannie", consulte sur son smartphone la pétition en ligne sur le site MesOpinions.com. Déjà plus de 13.000 signatures recueillies, avec des commentaires qui font plaisir. Lise Pavelot lit l'un d'entre eux : "les plateaux calcaires vont devenir les seuls refuges faune-flore de nos régions". 

Une petite cérémonie devant des panneaux représentant des espèces protégées - Radio France
Une petite cérémonie devant des panneaux représentant des espèces protégées © Radio France - Jacky Page

Le maire défend un projet à vocation écologique, malgré la plantation de vignes

Dans un communiqué, le maire de Pernand-Vergelesses , Jean Chevassut, affirme pour sa part que le simple projet de plantation de vignes a évolué en un projet de création d'un espace de préservation des espèces et de la biodiversité, sur une surface de 14ha, associée à une plantation de vignes réduite à 7. 7ha. La commune a sollicité un organisme compétent en gestion conservatoire pour la rédaction d'un plan de gestion d'une durée minimale de 10 ans à renouveler sur 30 ans.

Pas de quoi apaiser les esprits des opposants, qui exigent pour leur part la création de la première réserve forestière communale intégrale de France. Faute d'être autorisés à manifester sur le site déboisé, sur un plateau qui domine le village, ils ont donc emprunté le sentier des cabottes, jusqu'à un endroit en lisière de forêt où ils se sont livrés à une petite cérémonie en hommage à la forêt disparue, chacun jetant ensuite au vent une poignée de copeaux récupérés sur les lieux défrichés.

Et pour finir, on jette au vent les copeaux prélevés sur le site qui a été déboisé - Radio France
Et pour finir, on jette au vent les copeaux prélevés sur le site qui a été déboisé © Radio France - Jacky Page
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu