Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Pourville-sur-Mer, une route barrée la nuit pour laisser traverser les grenouilles

Le Département de la Seine-Maritime a mis en place un plan de sauvegarde des amphibiens depuis 2016. Chaque année, la circulation est interdite la nuit dans la Rue de la Mer, pour permettre aux crapauds et grenouilles de migrer vers les mares où elles se reproduisent.

Chaque nuit pendant la période de migration, la rue de la mer est interdite à la circulation.
Chaque nuit pendant la période de migration, la rue de la mer est interdite à la circulation. © Radio France - Christine Wurtz

Tous les ans, c'était l'hécatombe. Avant 2016, des milliers de batraciens se trouvaient écrasés sous les roues des voitures en traversant la Rue de la Mer, à Pourville, près de Dieppe en Seine-Maritime. Cette RD143, dans la Vallée de la Scie, c'est le passage obligé entre les bois où vivent crapauds et grenouilles toute l'année, et les mares où les femelles vont pondre leurs œufs. Alors depuis quatre ans, le Département a mis en œuvre un plan de sauvegarde de ces espèces protégées. Chaque nuit, pendant plusieurs semaines, à l'époque de la migration, la route est interdite à la circulation entre 21 heures et 6 heures du matin. 

La route est rouverte à la circulation tous les matins après le ramassage des batraciens.
La route est rouverte à la circulation tous les matins après le ramassage des batraciens. © Radio France - Christine Wurtz

À cette époque, c'est la saison des amours chez les amphibiens qui prennent tous les risques pour fonder une famille. Il y en a parfois des centaines à ramasser avant la réouverture de la route à la circulation. Ce matin-là, il y a seulement deux couples, le mâle (plus petit) bien accroché à la femelle. 

Chez les crapauds communs, les femelles sont plus grosses que le mâle, ici bien accroché à sa promise.
Chez les crapauds communs, les femelles sont plus grosses que le mâle, ici bien accroché à sa promise. © Radio France - Christine Wurtz
Cyril Fécamp, qui travaille à la direction de l'environnement du Département de la Seine-Maritime, ramasse parfois des seaux entiers de batraciens..
Cyril Fécamp, qui travaille à la direction de l'environnement du Département de la Seine-Maritime, ramasse parfois des seaux entiers de batraciens.. © Radio France - Christine Wurtz

Pour aider les crapauds (qui marchent mais ne sautent pas, contrairement aux grenouilles) à franchir les trottoirs, le Département a mis au point des plans inclinés en bois, installés le long des trottoirs sur 300 mètres. Ils permettent aux batraciens de traverser la route et de rejoindre les mares, situées de l'autre côté.

Ces rampes d'accès ont été installées le long du trottoir sur 300 mètres dans la Rue de la Mer.
Ces rampes d'accès ont été installées le long du trottoir sur 300 mètres dans la Rue de la Mer. © Radio France - Christine Wurtz

Matin et soir, si nécessaire, les agents du Département comme Cyril Fécamp ramassent les grenouilles, crapauds, tritons ou salamandres restés coincés le long du trottoir. Certains jours, quand ils sont très nombreux, les riverains viennent aider au ramassage, parfois par seaux entiers. 

Un panneau spécial prévient les automobilistes de la présence éventuelle de grenouilles sur la route.
Un panneau spécial prévient les automobilistes de la présence éventuelle de grenouilles sur la route. © Radio France - Christine Wurtz

Cette année, la route est interdite à la circulation la nuit jusqu'au 24 mars, pour permettre la traversée des grenouilles. Chaque année, 4000 amphibiens sont sauvés grâce à la mobilisation de plusieurs acteurs du dispositif, le Département, le Conservatoire du littoral, la commune d'Hautot-sur-Mer, le Syndicat de bassin versant, l'Agglomération Dieppe Maritime, l'Association l'Estran et les habitants du secteur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess