Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

À Rennes, une action contre l'éclairage nocturne des commerces

-
Par , France Bleu Armorique

Ce samedi 11 janvier, des militants d'ANV-Cop 21 à Rennes ont rencontré les rennais et les commerçants de la rue Le Bastard pour sensibiliser sur l'éclairage nocturne des commerces, interdit depuis 2013 et pourtant conservé par certaines boutiques.

Les militants d'ANV Cop 21 à la rencontre des rennais ce samedi après-midi
Les militants d'ANV Cop 21 à la rencontre des rennais ce samedi après-midi © Radio France - François Rauzy

Rennes, France

Ils sont un peu moins d'une dizaine, gilet jaune siglé ANV (Action Non Violente) Cop 21, organisation écologiste née en 2015. Postés au bas de la rue Le Bastard, ils tendent un fil avec une question inscrite sur un panneau en carton : "D'après vous, à quelle heure les éclairages des vitrines et des magasins devraient-ils être éteints ? Pourquoi ?". 

La réponse : depuis 2013, une loi oblige les commerces à éteindre leurs installations lumineuses entre 1h et 7h du matin. Malheureusement, cette obligation est peu respectée explique Pierre Lebrun, membre de l'association : "On a fait plusieurs actions ces derniers mois, où l'on a constaté que plusieurs enseignes étaient hors-la-loi. (...) De notre point de vue, c'est du marketing qui sert à très peu de passants la nuit. C'est surtout une très grosse consommation d'énergie, l'ADEME (Agence de l'Environnement et de Maîtrise de l'Energie) a évalué que si l'on faisait respecter la loi, ça correspondrait à une économie de 250 000 tonnes de CO2 par an en France."

Les militants profitent de cette action pour sensibiliser les passants, qu'ils invitent à rédiger une réponse à la question posée sur le panneau, puis à accrocher à côté de ce panneau. Lilou, étudiante rennaise, a écrit : "quand la nuit tombe, ça ne sert plus à rien". Pour elle "si les magasins sont fermés, ça ne sert plus à rien d'en faire la promotion et de les éclairer, surtout si personne ne peut rentrer dedans." Une pétition est également proposée aux passants, pour alerter la mairie, qui selon le collectif, ne fait pas respecter la loi de juillet 2013.

un binôme part lui à la rencontre de commerçants préalablement identifiés, qui ne respecteraient pas cette obligation. Parfois difficile d'entamer le dialogue, alors que les commerces sont remplis en ce premier samedi de soldes hivernales. Chez Yves Rocher, une employée explique aux militants : "ça fait deux mois que l'on allume plus la nuit". La raison ? "On a eu un tag et une affiche collée sur la vitrine pour dire qu'on ne respectait pas cette obligation, on l'a fait remonter au siège et on a décidé, en valeur avec les valeurs de la marque qu'il valait mieux éteindre à la fermeture." Le binôme d'ANV-Cop 21 s'étonne : "Vous saviez que la loi vous y oblige depuis 2013 ?" Réponse négative de la commerçante.

En parallèle de cette action, l'association ANV-Cop 21 prépare une série de mesures qu'elle présentera aux candidats aux municipales à Rennes, pour que ceux-ci s'engagent dans leurs programmes à faire respecter certaines lois, comme celle sur l'éclairage des vitrines la nuit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu