Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Serbonnes, l'étude d'une usine à méthanisation inquiète le maire et les habitants

-
Par , France Bleu Auxerre

Sujet sensible pour le village de Serbonnes (Yonne) : sept agriculteurs ont pour projet la construction d'une usine à méthanisation sur la commune. Ce projet qui n'est qu'à l'étude, inquiète le maire et ses 636 habitants. 430 Serbonnois ont déjà signé une pétition pour dire non à cette usine.

Le collectif "Refusons le site d'implantation d'une usine à méthanisation à Serbonnes" affiche leur opinion sur des banderoles dans le village.
Le collectif "Refusons le site d'implantation d'une usine à méthanisation à Serbonnes" affiche leur opinion sur des banderoles dans le village. - RIME Serbonnes

Il l'a appris par hasard, au détour d'une conversation, il y a un mois et demi seulement. Olivier Martin, le maire de Serbonnes (Yonne) aurait presque tendance à dire, qu'il a été le dernier prévenu. Sept agriculteurs étudient - depuis près d'un an et demi selon l'édile de Serbonnes - la possibilité d'investir dans la construction d'une usine à méthanisation sur la commune du Sénonais. 

Un projet qui inquiète les habitants et leur maire. Ils regrettent que les sept instigateurs n'aient jamais communiqué aux Serbonnois leur projet. Du côté des porteurs de projet, ils s'interrogent sur la précipitation des habitants face à ce projet d'usine qui ne serait qu'à l'état d'étude selon eux. Joint par téléphone, Laurent Berteloot, l'un d'entre eux, confirme qu'il n'a pas pour le moment les éléments nécessaires pour pouvoir communiquer. « Nous attendons courant septembre les éléments que doivent nous fournir GRDF et le bureau d'études qui est sur le coup. »

Les détails sur ce projet d'usine à méthanisation à Serbonnes, dans l'Yonne.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Nuisances olfactives, voirie abîmée, chute de la valeur du foncier...

Parce que si le collectif "Refusons le site d'implantation d'une usine à méthanisation à Serbonnes" (Rime Serbonnes) n'a pas mis longtemps à voir le jour, c'est peut-être parce que les bénévoles à l'origine sont inquiets. « _Nous sommes face à un contexte qui nous inquiète_, vu l'opacité dans laquelle le projet est mené. Ce serait un projet à proximité des habitations [600 mètres, selon le maire de Serbonnes Olivier Martin] sur un terrain au sol argileux avec la proximité des bords de l'Yonne », résume Jérôme Hanover, bénévole du collectif Rime Serbonnes.

Autre raison de l'inquiétude des membres du collectif, les conséquences qu'une telle usine pourrait engendrer à Serbonnes. Jérome Hanover résume ainsi : « Ce qui nous réunit, ce sont les questions de sécurité, de santé, sur l'environnement. Nous sommes amoureux du paysage de Serbonnes, de ses chemins de randonnée, de son patrimoine et l'on n'aimerait pas que ces efforts soient réduits à néant par un projet purement industriel et économique. » 

Serbonnes appartient aux Serbonnois. C'est à eux de choisir leur avenir. - Olivier Martin, maire de Serbonnes

Il existe également d'autres raisons qui animent leur combat comme les nuisances que cela occasionne. « Ce genre de projet pourrait être dramatique pour la valeur du foncier. _On pourrait connaître des odeurs pestilentielles_, puisque ce sont des déchets qui sont utilisés pour la transformation. Les routes ne sont pas adaptées pour le passage de camions de plusieurs tonnes, ce qui pourrait être à la charge des villageois. Il y a aussi l’impact économique sur la perte des revenus d'exploitation pour les chambres d'hôtes, la perte d'attractivité pour le village et les environs. »

« Nous sommes optimistes », réagit le maire de Serbonnes

Le collectif "Rime Serbonnes" peut compter également sur le conseil municipal qui a voté contre le 24 juillet dernier [1 seule abstention, l'un des conseillers municipaux est également l'un des porteurs du projet, NDLR]. Le maire Olivier Martin a signé la pétition et a déjà rencontré le sous-préfet de Sens Rachid Kaci. Depuis que son conseil a voté contre, il se veut plutôt optimiste, ce qui a tendance à surprendre ses habitants : « Avec toute cette mobilisation, je ne vois pas comment ce projet pourrait avoir lieu alors qu'il va contre l'opinion des habitants et de la municipalité. Comment pourrait-on nous imposer ce projet ? J'ai bon espoir que ce projet n'ait pas lieu là il ne doit pas avoir lieu, le sous-préfet a été rassurant. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess