Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aimeriez-voir une forêt ou des campings dans la vallée de la Sélune sans barrages ? Donnez votre avis !

-
Par , France Bleu Cotentin

Une équipe scientifique mène l'enquête pendant deux mois pour savoir ce que souhaite la population en terme de paysages et de loisirs, après la dispariition des deux barrages de Vézins et de la Roche-qui-boit, dans le sud Manche. C'est la suite de travaux de recherche commencés en 2015.

Comment imaginez-vous la vallée de la Sélune, sans barrages ? répondez à l'enquête des scientifiques de l'université de Paris-Nanterre
Comment imaginez-vous la vallée de la Sélune, sans barrages ? répondez à l'enquête des scientifiques de l'université de Paris-Nanterre © Radio France - Lucie THUILLET

L'équipe de chercheurs, de l'Université de Paris-Nanterre, qui n'est mandatée ni par l'Etat, ni par les collectivités, s'intéresse à la dimension sociale de l'opération de destruction des barrages de la vallée de la Sélune et a lancé une enquête ce 14 avril 2021 auprès des habitants. Dans le Sud Manche, le barrage de Vezins est détruit, celui de la Roche-qui-boit est en cours de destruction.

Alors comment imaginez-vous la vallée de la Sélune, sans barrages ? Avec quels paysages, quels loisirs ? Chacun  peut donner son avis, dans ce questionnaire en ligne, sur l'avenir de cet espace et ce qu'il aimerait y trouver. 

Forêt ou prairies ? 

L'équipe travaille depuis 2015 et était déjà venue sur place entendre les riverains, aujourd'hui il s'agit d'aller plus loin explique Marie-Anne Germaine, maître de conférence en géographie à l'Université de Paris-Nanterre, qui coordonne l'enquête. "L'idée est d'ouvrir l'enquête à l'ensemble des gens qui habitent le Sud-Manche ou qui ont l'habitude de venir pêcher ou randonner ici. On cherche à apprendre les envies, les attentes des populations locales et l'idée est de qualifier ce que pourraient être les critères de réussite de cette opération importante du point de vue des habitants."

Dans le questionnaire on interroge les gens sur ce qu'ils souhaitent pour les paysages -est-ce qu'on veut une forêt , des prairies, des espaces agricoles ?- et aussi du point de vue des loisirs. Il y a aussi des questions plus libres et la possibilité d'envoyer un mail si on veut approfondir 

L'enquête va durer deux mois. Les résultats de l'enquête sont attendus à la fin de l'année 2021. Ils seront rendus publics, avec uniquement donc une valeur consultative. Les collectivités pourront s'appuyer sur cette enquête, si elles le souhaitent.

Pour participer : c'est ici 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess