Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Communauté Urbaine d'Alençon veut stopper les dépôts sauvages de déchets

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

A l'heure du déconfinement, la communauté urbaine d'Alençon appelle ses habitants à un peu plus de civisme. Elles déplorent de nombreux dépôts sauvages de déchets sur les différentes communes de son territoire. Ces incivilités dégradent l'espace public et surenchérissent le ramassage des déchets.

Patrick Cousin, le vice-président de la Communauté Urbaine d'Alençon, devant un de ces dépôts sauvages
Patrick Cousin, le vice-président de la Communauté Urbaine d'Alençon, devant un de ces dépôts sauvages © Radio France - Olivier Duc

Au bout de la rue Langlois, en plein centre d'Alençon, un panneau rappelle les horaires de ramassages et les lieux de collecte des déchets.

Mis en place avec l'aval des riverains, il n'a pas dissuadé les adeptes du moindre effort qui ont déposé des encombrants directement sur la chaussée comme le déplore Fabienne Prat.

"Nous nous retrouvons sur un site où il y a une machine à laver, des planches, des morceaux de meuble, un caddie, une étagère en ferrailles qui jonchent le sol, énumère la responsable adjointe du service en charge de la collecte, du transport et du traitement des déchets à la Communauté Urbaine d'Alençon (CUA). Et ces déchets vont malheureusement ensuite attirer d'autres déchets."

Le bond du carton en raison du e-commerce

Les dépôts sauvages prennent également la forme de dépôts au pied des conteneurs quand ces derniers sont pleins. C'est aussi une évolution liée  aux changements de consommation. Avec le e-commerce et les achats en ligne, la quantité de cartons en déchetterie a bondi de près de 30% sur la CUA.

"Je vais à mon espace propreté et finalement mon carton ne rentre pas dans le conteneur et bien je ne le ramène pas chez moi ou je ne fais pas l'effort d'aller en centre de valorisation, analyse Fabienne Prat.

A cause de la crise sanitaire, les gens ont vraiment acheté sur Internet. La masse de carton réceptionnée au pied de ses conteneurs s'est accrue de façon exponentielle.

A cause de la crise sanitaire, les gens ont vraiment acheté sur Internet. La masse de carton réceptionnée au pied de ses conteneurs s'est accrue de façon exponentielle sur l'année 2020. En règle générale, on faisait environ 700 tonnes de carton en centre de tri. L'année dernière, on en a fait plus de 900 tonnes qui ont été expédiées chez les recycleurs. Et même si les centre de valorisations ont été fermés, on a aussi constaté un nombre de kilos de carton par habitant et par an qui a très fortement augmenté.

Entre les déchets ménagers, des meubles qui n'ont rien à faire sur la chaussée
Entre les déchets ménagers, des meubles qui n'ont rien à faire sur la chaussée © Radio France - Olivier Duc

Donc à nous de travailler sur la communication mais également sur la technicité pour pouvoir apporter un service public qui répond aux besoins des usagers."

Ces déchets à évacuer hors des endroits et des jours de collectes amènent forcément à un surcoût dans leur traitement.

"Au niveau de la ville d'Alençon, c'est une personne dédiée chaque jour à nettoyer et ramasser ce genre d'incivilité, calcule Patrick Cousin, le vice-président de la CUA. Ce sont deux camions de 3,5 tonnes par jour qui font le tour de la ville pour les collecter."

Une amende qui peut grimper jusqu'à 3000 euros

La communauté urbaine d'Alençon va donc reprendre son bâton de pèlerin et faire des campagnes de proximité et de sensibilisation.

Si cela ne suffit pas, elle rappelle que le dépôt sauvage de déchet peut coûter jusqu'à 750 euros d'amendes aux contrevenants. La contravention peut même grimper jusqu'à 3000 euros si la même infraction est commise avec un véhicule et en récidive. Et ne croyez pas que ces incivilités restent impunies.

Nous faisons à peu près 1500 contrôles sur les sacs abandonnés. Je dirai que dans 75% des cas nous retrouvons le propriétaire

"Pour une année sans crise sanitaire, estime Fabienne Prat, nous faisons à peu près 1500 contrôles sur les sacs abandonnés. Je dirai que dans 75% des cas nous retrouvons le propriétaire. En général, le premier avertissement fait son effet et les gens reconnaissent leur erreur et s'abstiennent de recommencer. Mais il existe une certaine frange de personnes récalcitrantes qui continuent malheureusement ces dépôts."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess