Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Algues vertes : des échouages déjà très importants dans la baie de Saint-Brieuc

Lors d'un survol des côtes bretonnes effectué le 13 avril dernier, le Centre d'étude et de valorisation des algues (CEVA) basé à Pleubian dans les Côtes d'Armor a observé des échouages très importants d'algues vertes dans la baie de Saint-Brieuc. Une prolifération largement supérieure à la moyenne.

La plage de Tournemine à Plérin dans les Côtes d'Armor le 27 avril 2021
La plage de Tournemine à Plérin dans les Côtes d'Armor le 27 avril 2021 © Radio France - Johan Moison

L'an dernier, alors que les plages étaient inaccessibles pendant le premier confinement, les algues vertes étaient quasi-inexistantes dans la baie de Saint-Brieuc. Elles s'étaient échouées un peu plus tard dans la saison, le ramassage avait repris en juin

Survol des côtes bretonnes

Cette année, la situation est bien différente avec une précocité des échouages largement supérieure à la moyenne dans les baies sableuses. "Les dépôts d'ulves - algues vertes -, sont déjà très importants pour la période dans la baie de Saint-Brieuc et, à un niveau moindre, en baie de la Fresnaye", précise la région Bretagne dans un communiqué ce mardi 27 avril en se basant sur les observations du CEVA qui a réalisé un survol aérien des côtes bretonnes le 13 avril dernier

"D'après les premières évaluations, la baie de Saint-Brieuc concentrerait à elle seule près de 90% de la surface d'algues échouées observée". 

Le CEVA rappelle que la précocité de la prolifération des algues au printemps est étroitement liée au report du stock de l'automne précédent. En été, la croissance dépend des apports des flux de nitrates entre mai et août. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess