Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Amazon et eBay vendent des pesticides interdits, "Eau et Rivières de Bretagne" porte plainte

L'association "Eau et Rivières de Bretagne" porte plainte contre Amazon et eBay. Les deux plateformes commercialisent des désherbants à base de glyphosate. Or, depuis le 1er janvier 2019, la vente de pesticides à base de glyphosate pour les particuliers est interdite.

Les désherbants à base de glyphosate interdits depuis le 1er janvier 2019
Les désherbants à base de glyphosate interdits depuis le 1er janvier 2019 © Maxppp - JP Nguyen Van Haï Barbier

Rennes, France

L'association "Eau et Rivières de Bretagne" porte plainte contre Amazon et Ebay. Les deux plateformes internet vendent en ligne des produits désherbants à base de glyphosate à destination des particuliers. Pourtant depuis le 1er janvier 2019, l'achat, l'utilisation et la détention de pesticides, notamment à base de glyphosate, sont interdits pour les particuliers. D'aiileurs on ne les trouve plus théoriquement dans les jardineries et les grandes surfaces. Alertée une première fois par l'association, Amazon a retiré des produits de la vente avant de les proposer à nouveau.

Achat très facile

Les militants d' "Eau et Rivières de Bretagne" ont fait une recherche sur internet afin de se procurer ses produits interdits pour les particuliers. "Et tout a été facile" raconte Brieuc le Roch, juriste de l'association. "Nous avons voulu comme tout consommateur nous procurer ces produits phytosanitaires et à notre grande surprise nous les avons achetés et nous les avons reçus au siège social de l'association". 

Interpeller les pouvoirs publics

"Il est tout à faire choquant de trouver sur la place publique ces produits interdits" souligne Brieuc le Roch.  "Il suffirait que la loi soit mise en oeuvre et contrôlée correctement et on ne retrouverait plus ces produits sur internet" souligne Dominique le Goux chargée de mission pesticides.  Mais mener le combat contre ces 2 géants du web ne fait pas peur à l'association qui a déjà gagné contre Monsanto dans une affaire de publicité mensongère.

De lourdes condamnations

Non seulement les célèbres plateformes mettent en ligne des produits interdits en France pour les particuliers, mais les vendeurs et les acheteurs sont aussi dans l'illégalité. Ils encourent tous une lourde peine maximale de 2 ans de prison et  300 000 euros d'amende. "Eau et Rivières de Bretagne" a déposé deux plaintes instruites par le parquet de Saint-Brieuc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu