Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'incident chez Multisol à Sotteville-Lès-Rouen, les mesures de sécurité doivent être renforcées

Le préfet de Seine-Maritime vient de prendre un arrêté pour demander à l'entreprise Multisol de renforcer la sécurité sur son site de Sotteville-lès-Rouen, après l'incident non signalé aux autorités début janvier.

Multisol avait reconnu "un incident opérationnel mineur" sur son site de Sotteville-les-Rouen
Multisol avait reconnu "un incident opérationnel mineur" sur son site de Sotteville-les-Rouen - Capture d'écran Google

Le préfet de la Seine-Maritime vient de prendre un arrêté pour demander à la société Multisol International Services d'augmenter la sécurité de ses installations situées à Sotteville-Lès-Rouen. Cet arrêté a reçu l’avis favorable du CODERST du 9 mars 2021, le Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques.

Vous aviez peut-être senti des odeurs nauséabondes les 1er et 2 janvier derniers, elles émanaient sans doute de l'usine Multisol de Sotteville-les-Rouen, spécialisée dans le mélange d'additifs pour carburants. En tous cas des produits, des huiles lubrifiantes et des polymères, avaient surchauffé

Multisol n'avait pas signalé l'incident, c'est un appel anonyme qui avait alerté les autorités. Le préfet de Seine-Maritime a donc pris un arrêté, Multisol va devoir prendre des mesures.

L'arrêté préfectoral prévoit en matière de détection : 

  • des détections au droit des stockages de produits combustibles du site
  • un service de gardiennage
  • un suivi des alarmes du site avec déclenchement d’une astreinte en cas de besoin. 

En matière d'extinction :

  • l’installation d’un pompage fixe en Seine
  • de l’émulseur en quantité suffisante pour éteindre un incendie.  

En matière de rétention :

  • des capacités de rétention aux postes de dépotage des camions adaptées pour contenir les produits en cas d’épandage accidentel
  • l’organisation des stockages, notamment des produits en contenants fusibles, dans les bâtiments par compartimentage pour limiter les surfaces susceptibles d’être en feu
  • le redimensionnement des capacités de rétention au droit des liquides combustibles en contenants fusibles
  • le confinement des eaux d’extinction incendie
  • un barrage flottant sur la Seine, situé à environ 100 m du site, possiblement mutualisable à l’échelle de la Métropole.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess