Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Arrêté anti-pesticides : le maire de Saint-Eugène en Saône-et-Loire convoqué devant la justice à Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Xavier Duvignaud, le maire de Saint-Eugène (Saône-et-Loire), près de Toulon-sur-Arroux, est convoqué ce jeudi devant le tribunal administratif de Dijon après avoir publié un arrêté anti-pesticides pour sa commune début janvier. Il espère le soutien de tous les opposants au glyphosate.

glyphosate - illustration
glyphosate - illustration © Maxppp - Pierre HECKLER

Saint-Eugène, Bourgogne-Franche-Comté, France

14h30, le  jeudi 30 janvier au tribunal administratif de Dijon. Le rendez-vous est arrivé il y a quelques jours sur le bureau du maire de Saint-Eugène, en Saône-et-Loire. Xavier Duvignaud est convoqué après avoir publié un arrêté anti-pesticides pour sa commune, pour éloigner les épandages à au moins 150 mètres des habitations. 

Dans un communiqué, l'élu avait expliqué ne plus vouloir "attendre que l’État reconnaisse aux maires le droit de protéger la santé de leurs administré·e·s". Cet arrêté a été déféré par le préfet de Saône-et-Loire devant le juge administratif.  

En Côte d'Or, seulement deux villes ont pris des arrêtés contre l'utilisation des pesticides de synthèse, autrement dit du glyphosate, sur leurs territoires. La première, c'est Dijon où le vote remonte au 21 mars, suivi dans la foulée par Chenôve, dont l'arrêté date de début avril. La préfecture a saisi le tribunal administratif, mais les procédures sont toujours en cours et en l'absence de "référé - suspension", les arrêtés restent pour l'heure applicables.

Ce sont donc les trois seules municipalités ouvertement engagées contre le glyphosate en Bourgogne. Il n'y en aucune autre, ni dans la Nièvre, ni dans l'Yonne.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu