Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les pics de pollution ont augmenté cette année dans les Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu Nord

C'est un sujet qui revient très régulièrement à la Une de l'actualité, au rythme des pics de pollution. France Bleu Picardie se penche sur la qualité de l'air que nous respirons avec la directrice de l'agence Atmo des Hauts-de-France.

Panneaux routiers indiquant les pics de pollution afin de réduire la vitesse des véhicules (Illustration)
Panneaux routiers indiquant les pics de pollution afin de réduire la vitesse des véhicules (Illustration) © Maxppp - Yves FLAMMIN

Amiens, France

Invitée de France Bleu Picardie ce mercredi, la directrice de l'agence de mesure de qualité de l'air, Atmo est revenu sur les conséquences de l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen. Hélène Devillers explique aussi que le nombre de pics de pollution a augmenté cette année. Depuis janvier, les seuils ont été dépassés à 46 reprises dans la grande région.

France Bleu Picardie : des analyses sont toujours en cours après l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen. Le lait est à nouveau autorisé à la vente pas les légumes, les fruits ou encore les oeufs. Qu'en est-il de la qualité de l'air ? Est-elle toujours surveillée étroitement dans les départements voisins de la Seine Maritime ?

Hélène Devillers : Il y a eu trois phases, d'abord le nuage qui est passé sur les Hauts-de-France le premier jour ou on a pu voir des petites influences sur les polluants que nous avons mesuré mais qui sont restés en dessous des seuils réglementaires. Et ensuite il y a eu les suies, donc c'est plus gros, cela ne peut pas être respiré par contre cela peut contaminer la chaîne alimentaire. Et donc là effectivement des prélèvement ont été effectués par la Préfecture avec une attente encore de certains résultats. Le troisième volet ce sont les odeurs qui ont été ressenties, notamment sur Rouen. On a été moins touché dans notre région. Un peu sur Abbeville le premier jour. mais cette question des odeurs est un vrai sujet en cas de pics de pollution industrielle comme celle-là.

Y a t-il encore des contrôles de la qualité de l'air directement liés à Lubrizol dans les Hauts-de-France ?

Nous avons remis en place une surveillance classique avec les particules que nous mesurons en continu. 

Les autorités ont-elles bien géré la communication après cet incendie de l'usine Lubrizol ?

C'est vrai que c'est assez compliqué. En ce qui concerne ATMO par exemple, il y a certains résultats que l'on avait en direct et d'autres on on a du attendre huit jours pour avoir les résultats. Et donc c'est vrai que ce n'est pas facile pour la population d'attendre et de ne pas savoir et ça c'est très compliqué à gérer même si on a ouvert une plateforme de signalement coordonnée avec les services de la Préfecture.

Est-ce que vous comprenez que cela puisse susciter la suspicion ? 

Oui je comprends parfaitement et il y a ce besoin de transparence qui est très important pour la population qui continue à respirer en attente des résultats. C'est pour cela qu'à ATMO on essaye de développer des plateformes citoyennes pour effectuer des signalements.

Est-ce que les Hauts-de-France font partie des régions les plus polluées en France ?

Notre région est particulièrement concernée par la pollution aux particules fines. cette année nous avons vécu 46 jours d'épisodes de pollution sur les Hauts-de-France sachant que l'année dernière en tout et pour tout nous étions à 36 jours donc il y a une intensité des épisodes de pollution. Par exemple dans l'Oise il y a eu douze jours d'épisodes alors qu'il y en avait eu six en 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu