Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Attac recouvre une station Total de film plastique à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Près de 80 militants d'Attac ont bloqué ce samedi midi l'accès d'une station service Total à Marseille, boulevard Sakakini (5e arrondissement). Une action coup de poing pour dénoncer "l’évasion fiscale et la pollution" de cette multinationale.

Les militants ont bloqué la station Total boulevard Sakakini, ce 12 octobre.
Les militants ont bloqué la station Total boulevard Sakakini, ce 12 octobre. - Attac

Marseille, France

Des militants de l'ONG Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne) ont bloqué ce samedi midi une station service du groupe Total à Marseille, boulevard Sakakini (5e arrondissement). "Nous avons recouvert la station de film plastique noir, raconte Raphaël Pradeau, porte-parole de l'association, c'était un moyen de dénoncer l'opacité derrière laquelle Total se cache pour pratiquer l'évasion fiscale et détruire la planète". 

Attac reproche à Total d'investir massivement dans le pétrole et le gaz, "qui sont responsables du dérèglement climatique", soutient Raphaël Pradeau.

Ils étaient près de 80 ce samedi à Marseille. L'opération de blocage a duré une trentaine de minute. Elle s'est déroulée dans le calme et la police n'a pas dû intervenir. Le blocage marseillais s'intègre à une journée nationale de mobilisation. Attac a mené d'autres actions à Nantes, La Défense ou encore dans la Creuse. 

BNP Paribas et Amazon faisaient également partie des entreprises ciblées. Cette journée coup de poing intervient avant l'ouverture lundi à Genève d'une session de négociations de l'ONU. Les Nations unies examineront un projet de traité sur les multinationales et les droits humains.

Dans les Bouches-du-Rhône, les militants prévoient une nouvelle action pendant le "Black Friday", les 29 et 30 novembre prochains.

Choix de la station

France Bleu