Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attaques de troupeaux en Haute-Saône et dans les Vosges : le loup abattu par un tir de défense

Le loup responsable de nombreuses attaques de troupeaux dans le nord de la Haute-Saône et dans les Vosges a été abattu tôt ce mercredi matin. L'animal a été tué par un tir de défense alors qu'il s'attaquait à un troupeau de bovins dans le secteur du Val d'Ajol, à la limite des deux départements.

Un loup - photo d'illustration.
Un loup - photo d'illustration. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Le loup qui s'en prenait à des troupeaux dans le secteur de Fougerolles en Haute Saône et dans les Vosges est mort. L'animal a été abattu vers 1h30 ce mercredi matin dans le secteur du Val d'Ajol, à la limite des deux départements, dans le cadre des tirs de défense autorisés par les préfectures des Vosges et de la Haute-Saône. Le loup a été tué par une personne mandatée pour effectuer ces tirs de défense, alors qu'il s'attaquait à un troupeau de vaches laitières.

Ce troupeau avait déjà été la cible de plusieurs attaques ces derniers temps. Le loup a commencé à sévir le 11 août dans le secteur de Jussarupt  et La Neuveville-devant-Lépanges dans les Vosges , les attaques se sont ensuite déplacées à partir du 26 août dans le secteur de Fougerolles en Haute-Saône et du Val d'Ajol, la commune vosgienne toute proche. 

22  attaques de troupeaux depuis la mi-août

L'animal a à son actif 22 attaques de troupeaux, 10 dans les Vosges et 12 en Haute- Saône,  certains de ces troupeaux ont été ciblés plusieurs fois.  20 ovins et 16 jeunes bovins ont été victimes du loup. Lors de la dernière en date , lundi 21 septembre, il a provoqué la mort d'un jeune bovin mâle de 11 mois à Fougerolles.  

Ce loup solitaire avait adopté un comportement atypique pour son espèce, en s'attaquant à des bovins, à une fréquence rapprochée, allant jusqu'à s'introduire dans des bâtiments d'élevage. 

Le loup est une espèce strictement protégée en France, mais face à la multiplication des attaques et au peu d'effet des mesures d'effarouchement, les préfectures de la Haute-Saône et des Vosges ont autorisé des tirs de défense, encadrés par des lieutenants de louveterie,  pour permettre aux éleveurs de protéger les troupeaux.  Un collectif de protection des animaux avait lancé une pétition pour s'opposer à cette décision, elle a recueilli  plus de 60.000 signatures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess