Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Au centre de traitement du Poinçonnet, les déchets humides serviront bientôt à produire du gaz

-
Par , France Bleu Berry

C'est la technique de la méthanisation qui sera choisie pour traiter les déchets humides. Des méthaniseurs seront installés ailleurs dans l'Indre pour permettre de produire du gaz.

Chaque année, 14 000 tonnes de déchets humides sont traités au centre de Poinçonnet
Chaque année, 14 000 tonnes de déchets humides sont traités au centre de Poinçonnet © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

Après la modernisation du centre de tri des déchets secs, c'est au tour du centre de traitement des déchets humides du Poinçonnet de faire peau neuve. Les bâtiments existants seront démolis dans les prochains mois, à l'horizon fin 2019-début 2020. Jusque-là, le procédé était assez simple : la fermentation et la décomposition des déchets permettaient de faire du compost, ensuite vendu à une dizaine d'agriculteurs de l'Indre. 

Une dizaine d'agriculteurs venaient acheter du compost produit à partir des déchets humides - Radio France
Une dizaine d'agriculteurs venaient acheter du compost produit à partir des déchets humides © Radio France - Jérôme Collin

Sauf que pendant la décomposition, de l'ammoniaque est produit et endommage les bâtiments. "Ça ne fait pas bon ménage avec les barrières métalliques notamment. Ça devenait dangereux pour le personnel. On a donc fait le choix fort de changer de système", explique Pauline Touzet, technicienne pour le Syndicat Intercommunal d'Etudes pour le Traitement des Ordures Ménagères de la région de Châteauroux.

Les bâtiments pour le traitement des déchets humides vont être démolis - Radio France
Les bâtiments pour le traitement des déchets humides vont être démolis © Radio France - Jérôme Collin

Avec la méthanisation, les odeurs disparaissent

Chaque année, 16 000 tonnes de déchets humides sont traitées. 38 communes font traiter leurs déchets au Poinçonnet : cela concerne Châteauroux Métropole, la communauté de communes Val de l'Indre-Brenne et la communauté de communes Eguzon-Argenton-Vallée de la Creuse. Un traitement des déchets qui dégage des odeurs. "Ce n'est pas tout le temps, mais quand ça arrive, c'est désagréable", témoigne Pascal, un riverain. "Je ferme la porte, je n'ouvre pas les fenêtres dans ces cas-là. C'est une odeur de déchets, de puanteur, c'est pas terrible", ajoute cet habitant.

Avec la méthanisation, les odeurs disparaissent. D'autant que les méthaniseurs seront installés ailleurs dans l'Indre et non pas au Poinçonnet. Et puis, c'est aussi un argument écologique. "Le compost a une valeur pour l'agriculture. Mais il dégage du méthane et c'est trente fois polluant que le dioxyde de carbone", explique Eric Chalmain, président du Sytom de la région de Châteauroux. "Ce méthane, il vaut mieux le capter, l'apurer et ensuite le mettre dans le réseau pour qu'il soit utilisé par nos concitoyens", ajoute-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu