Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Des Manceaux s'opposent à l'abattage d'une centaine d'arbres malgré une replantation plus importante sur le même site

-
Par , France Bleu Maine

Dans les prochains mois, 121 arbres seront abattus dans le quartier Prémartine, au Mans. Leur disparition s'accompagne de plantations en nombre supérieur dans un futur complexe immobilier sur le même site. L'association "Patrimoine Environnemental Menacé" dénonce un mauvais calcul écologique.

Le lundi 9 septembre, des habitants avaient empêché l'abattage de ce Séquoia centenaire. La police avait du intervenir.
Le lundi 9 septembre, des habitants avaient empêché l'abattage de ce Séquoia centenaire. La police avait du intervenir. © Radio France - Bertrand Hochet

Le Mans, France

La verdure, sujet très sensible au Mans! La dernière illustration en date concerne la reconversion de l'ancien siège du Crédit Agricole dans le quartier Prémartine. Pour réaliser un vaste complexe immobilier, une centaine d'arbres doivent être abattus. Tandis qu'un nombre plus important doit être planté au même endroit. Mais les membres de l'association "Patrimoine Environnemental Menacé" dénoncent une "aberration". Sa présidente, Michèle Miant argumente : "plusieurs jeunes arbres ne compenseront jamais un grand arbre, en ce qui concerne l’absorption du CO2, l'accueil de la biodiversité, la diffusion de l'ombre. Dans ce domaine, la logique mathématique s'apparente à une supercherie".  

Lundi 9 septembre dernier, des Manceaux ont empêché l'abattage d'un Séquoia, haut de plus de 20 mètres. La police avait du intervenir. "Je comprends les inquiétudes des habitants", explique Samuel Lopes, adjoint au maire du Mans chargé de l'urbanisme. Mais l'élu appelle au calme : "il faut raison garder! Au final, la surface de l'espace vert dans l'ancien site du Crédit Agricole sera supérieure à l'actuelle surface bétonnée". Samuel Lopes rappelle que ce "projet privé" accompagne la volonté de la Ville d'aller vers une "densification modérée". En clair, de mettre un terme à l'étalement urbain. "La topographie des lieux, les nécessités de terrassement, notamment pour l'accès aux personnes à mobilité réduite justifient ces abattages qui s'accompagnent d'un replantage d'arbres en nombre supérieur", insiste l'adjoint au maire du Mans chargé de l'urbanisme.  

Le projet de reconversion de l'ancien siège du Crédit Agricole, rue Prémartine 

  • Une résidence pour séniors avec 120 logements 
  • Deux immeubles avec chacun un trentaine de logements 
  • Onze maisons individuelles 
  • Un hôtel de luxe de 30 chambres  

► Début des travaux pendant le premier trimestre de l'année 2020, pour une durée de deux ou trois ans.

Choix de la station

France Bleu