Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Barbara Pompili assure qu’elle ne sera pas candidate aux régionales dans les Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu Nord

La ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili passe deux jours de visites sur ses terres, à Amiens. Ce vendredi elle rencontre des acteurs de la rénovation énergétique. Invitée de France Bleu Picardie, elle annonce aussi qu'elle ne sera pas candidate aux élections régionales de juin.

Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique
Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique © Maxppp - Maxppp

Barbara Pompili, ministre de la Transition Écologique enchaîne deux jours de visites chez elle, à Amiens. Après la pose de la première pierre de la ferme usine Ynsect à Poulainville jeudi, elle revient, ce vendredi pour parler rénovation énergétique à Amiens. Invitée de France Bleu Picardie, elle annonce aussi qu'elle ne sera pas candidate sur la liste de La République en Marche pour les élections régionales des 20 et 27 juin.

Je pense que les habitants Hauts de France méritent mieux qu'une ministre qui n'aurait pas assez de temps à leur consacrer.

Pressentie, comme Eric Dupont Moretti ou Gérald Darmanin pour venir renforcer une liste qui patine dans sa campagne et qui plafonne à 10% des intentions de vote dans les sondage, Barbara Pompili indique sur France Bleu Picardie qu'elle n'y sera pas mais qu'il y aura "de très belles personnalités sur ces listes pour mener la campagne dans les Hauts-de-France."

"On doit savoir où on est le plus utile, en ce moment, je fais un énorme travail sur la transition écologique qui est train de passer au Parlement, on a 30 milliards d'euros du plan de relance dont je dois m'occuper. J'ai des journées de 25 heures, je pense que les habitants Hauts de France méritent mieux qu'une ministre qui n'aurait pas assez de temps à leur consacrer."

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique

Ce vendredi Barbara Pompili est d'abord attendue à l'école Pierre Perret de Rivery, dans la métropole puis à l'Université Picardie Jules Verne d'Amiens pour y annoncer des investissements, dans le cadre du plan de relance et pour la rénovation de bâtiments de ces établissements. 

Barbara Pompili échangera également avec les bénévoles du réseau Eco-Habitat. Une structure qui accompagne les particuliers dans leur démarche de rénovation de leur logement. Une pratique de guidage personnalisé que le gouvernement veut amplifier. La loi climat et résilience instaure en effet la possibilité d'être épaulé par un accompagnateur dans le cadre d'un dossier "MaPrimeRenov'.

Une prime qui a le vent en poupe. "Depuis le 1er janvier 2021, 221 000 dossiers ont été déposés, à comparer aux 200 000 demandes enregistrées sur l’ensemble de 2020. À ce rythme, 800 000 dossiers pourraient être déposés cette année, soit le double de l’objectif fixé. En moyenne, les primes s’élèvent à 2 715 euros et couvrent jusqu’à 90 % des travaux pour les ménages les plus modestes", indique le ministère de la Transition Écologique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess