Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Beaumont-sur-Dême : des collégiens créent une association de protection de l'environnement

-
Par , France Bleu Touraine

Alors qu'à Madrid commence la COP 25 ce lundi 2 décembre, des initiatives écologiques existent partout en France. À Beaumont-sur-Dême, deux collégiennes ont créé une association de défense de la nature. Ils sont maintenant sept amis à se mobiliser régulièrement pour la planète.

Mina (à droite) et ses amis ont créé N&M pour Nature et Moi.
Mina (à droite) et ses amis ont créé N&M pour Nature et Moi. © Radio France - Thibault Lecoq

Beaumont-sur-Dême, France

L'écologie et la protection de la nature, c'est possible à tout âge et partout. Un groupe de collégiens de Beaumont-sur-Dême ont créé une association de protection de l'environnement il y a 2 ans et son action résonne particulièrement en ce moment avec le début de la COP 25 à Madrid. Le nom de l'association : la N&M, pour la Nature et Moi. Ces jeunes agissent déjà de manière très autonome. Ce sont eux qui sont à l'origine de l'association et qui la font vivre au quotidien. Les collégiens sont en train de déposer les statuts pour créer une junior association, une association tenue et gérée uniquement par des mineurs.

Ramassage de déchet et sensibilisation

Mina, Pomme, Salomé et Samuel sont quatre des sept jeunes adhérents à l'association. Ils ont entre 9 et 15 ans. "On attendait un peu que ça se passe et on se sentait impuissant", raconte Mina, la présidente. "Un sentiment d'impuissance qui la mettait en colère", ajoute Emmanuelle, sa maman. Elle précise : "Mina est une petite fille qui est très concernée par l'environnement, depuis toute petite". Créer cette association était donc pour Mina un véritable besoin. "On a commencé à deux", sourit-elle. Ils sont maintenant un peu plus nombreux. Parmi les actions, des ventes de cartes sur les marchés de Noël, de la sensibilisation, mais aussi un nettoyage de la Dême, la rivière la plus proche de chez eux. Salomé a fait quelques découvertes insolites. "On a trouvé une roue de tracteur, ce n'était pas très beau à voir", décrit-elle.  Quand on leur dit qu'ils sont trop jeunes pour s'engager pour l'environnement, Samuel a la réponse : "les enfants aussi ont le droit de réagir"

Des réactions mitigées

Quand les enfants parlent de leur projet, il y a deux types de réaction. Soit les personnes les encouragent, soit elles les trouvent trop jeunes. "Il faut agir au lieu de parler", préfère répondre Salomé. Le message passe plutôt bien auprès de leurs familles. Ce sont les premières à les suivre et à changer leurs manières de consommer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu