Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Belfort : l'arbre malade de la place d'Armes a été abattu et remplacé

L'arbre mort depuis cet été, place d'Armes à Belfort, a été remplacé jeudi 30 janvier par un autre de la même essence. Les jardiniers qui l'ont abattu en ont profité pour effectuer un prélèvement. Objectif : déterminer les raisons de la mort de ce Zelkova.

Cet été, ses feuilles avaient jauni : un des arbres de la place d'Armes à Belfort était pris d'un mystérieux mal. Ce jeudi, la mairie a décidé d'abattre ce Zelkova situé près du kiosque, pour le remplacer par un arbre de la même espèce. Ce jeudi matin, les ouvriers de l'entreprise le Savoir Vert ont découpé l'arbre, sorti de sa souche et vidé la terre de la fosse.

Le nouveau Zelkova devait être planté dans la journée et son tronc protégé par une canisse pour éviter d'être brûlé par le soleil. Ce nouveau Zelkova provient des pépinières savoyardes Cholat, où il poussait depuis une vingtaine d'années.

Un prélèvement pour comprendre la mort de l'arbre

En plus d'arracher sa souche, les jardiniers ont procédé à un prélèvement de la terre qui se trouvait dans la fosse de l'arbre mort. Cette étape vise à mieux comprendre pourquoi le Zelkova n'a pas survécu à cet emplacement. "D'apparence, rien n'est suspect, ni sur le tronc ni sur la motte", explique Julien Parisot, le responsable de chantier. On va voir si ce n'est pas dû à la mauvaise terre ou à de la javel. La terre part en analyse. On en saura plus prochainement".

Un précédent en 2016

En 2016, l'entreprise était intervenue sur le même type de problème pour un arbre à proximité. Les analyses de la terre avaient mis en évidence une présence anormale d'eau de javel. Le lavage des terrasses avait été mis en cause, bien que les quantités retrouvées soient considérées comme trop importantes pour cette simple explication selon Julien Parisot. L'hypothèse d'un déversement volontaire n'avait pas été complètement exclue.  

Plus de 9.000 arbres à Belfort

D'un autre côté, plusieurs facteurs peuvent aussi expliquer la mort de cet arbre : la chaleur due à la réverbération du sol, la nature de la terre ou encore le ruissellement des eaux. La ville de Belfort compte plus de 9.000 arbres dits "urbains". L'année dernière, une centaine ont été abattus et remplacés par le service municipal des espaces verts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess