Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Belin-Béliet : une opération d'arrachage de jussie en amont de la Leyre

-
Par , France Bleu Gironde

Des agents du parc régional des Landes de Gascogne ont procédé à l'arrachage manuel de plants de jussie dans la Gaure ce mardi matin. La plante exotique représente un danger pour la biodiversité des rivières.

La jussie : une plante exotique invasive
La jussie : une plante exotique invasive © Radio France - Stéphane Hiscock

Belin-Béliet, France

Cette plante exotique, qui vient des Etats-Unis, représente une menace pour la biodiversité. Elle pousse au détriment des plantes endémiques, asphyxiant faune et flore. Il faut donc stopper sa propagation là où elle apparaît.

Ce mardi matin trois agents du parc régional ont installé un filet en travers de la Gaure (un affluent de la Leyre) en amont de la zone d'arrachage. Pas question en effet de laisser filer une racine de plante car elle a la capacité de repousser très vite. 

On est vigilant car la Leyre est aujourd'hui en très bon état écologique et on veut absolument la garder ainsi

- Laurent Degrave, technicien rivière au Parc régional des Landes de Gascogne

La Jussie a été introduite en France au 19ème siècle par les aquariophiles, amateurs de poissons et de plantes des tropiques. Problème : ces plantes ce sont retrouvées dans le milieu naturel et ont envahies marais et rivières.

En Gironde la prolifération de la jussie reste limitée mais dans le marais Poitevin la plante a déjà fait des dégâts considérables obligeant les collectivités à dépenser des centaines de milliers d'euros par an pour tenter de freiner sa progression.

Laurent Degrave

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu