Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Bertrand Piccard tente le record du monde d'autonomie d'un véhicule à hydrogène depuis Sarreguemines

L'explorateur Bertrand Piccard va tenter d'ici mardi de battre le record du monde d'autonomie d'un véhicule électrique de série à hydrogène, soit 700 km à parcourir jusqu'au Bourget, avec cinq étapes. Il est parti ce lundi de Sarreguemines. Il souhaite le développement de cette technologie propre.

Bertrand Piccard avant son départ à Sarreguemines
Bertrand Piccard avant son départ à Sarreguemines © Radio France - Cécile Soulé

Sarreguemines, France

Celui qui a bouclé le premier tour en ballon il y a 20 ans puis le premier tour du monde avec un avion solaire, Solar Impulse, en 2015-2016, est très impliqué dans les énergies propres, et il veut encourager le développement des véhicules à hydrogène. Avant le départ, à Sarreguemines, un huissier vient sceller le réservoir contenant six kg d'hydrogène. Cette tentative de record est moins spectaculaire que son tour du monde en ballon ou en avion solaire mais Bertrand Piccard veut montrer qu'en utilisant non pas un prototype mais une voiture de série, il peut parcourir 700 km en autonomie : "C'est un record concret, avec un modèle vendu dans le commerce".  

Les voitures à hydrogène vont baisser de prix peu à peu" - Bertrand Piccard

Ce modèle, une Hyundai Nexo, coûte quand même 75.600 euros mais le pilote et explorateur espère que cette nouvelle technologie va se démocratiser : "Les voitures à hydrogène vont baisser de prix peu à peu, à mesure que les gens vont en acheter, il y aura des stations à hydrogène partout". Il souhaite que l'hydrogène soit produit à partir d'énergies renouvelables. 

Bertrand Piccard avant son départ - Radio France
Bertrand Piccard avant son départ © Radio France - Cécile Soulé

Sarreguemines, seule station de recharge d'hydrogène dans le Grand Est, d'autres en projet

Bertrand Piccard est parti de Sarreguemines, la seule station de recharge d'hydrogène du Grand Est, "d'autres vont voir le jour prochainement dans la région", précise son président Jean Rottner, qui encourage aussi les industriels à se convertir à l'hydrogène. Selon l'OMS, sept millions de personnes meurent chaque année dans le monde à cause de la pollution de l'air. "Il nous faut des voitures plus propres", a lancé Bertrand Piccard avant de prendre la route dans sa voiture silencieuse et écologique.

Arrivée à l'aéroport du Bourget ce mardi - Radio France
Arrivée à l'aéroport du Bourget ce mardi © Radio France - Cécile Soulé

Il doit arriver ce mardi à 14h à l'aéroport du Bourget près de Paris, après avoir fait cinq étapes, à Metz, Luxembourg, Verdun, Reims puis Les-Loges-en-Josas, dans les Yvelines, où se trouve le centre recherche et développement de la société Air Liquide. Ce midi, c'est le président de la région Grand Est, Jean Rottner, qui a accompagné Bertrand Piccard au démarrage. Ce mardi, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de l'Économie Bruno Lemaire feront les derniers kilomètres avec lui jusqu'au Bourget.     

Reportage de Cécile Soulé au départ de Bertrand Piccard à Sarreguemines

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu