Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bilan positif pour le tri sélectif dans le Grand Belfort en 2019

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

En 2019, dans le Grand Belfort, le poids des déchets par habitant représentait, en moyenne, 230 kilos par an, contre 334 kilos en 2010 selon les données de l'Agglomération. Une réduction de presque 30% grâce à un dispositif de sensibilisation lancé en 2016.

Les ambassadeurs du tri sont habillés en tenue de policier dans le cadre de leur visite aux usagers.
Les ambassadeurs du tri sont habillés en tenue de policier dans le cadre de leur visite aux usagers. - Grand Belfort

"Si le chiffre de 230 kilos de déchets par an et par habitant peut paraître beaucoup, c'est parce qu'il comprend également les entreprises et restaurants du Grand Belfort", indique Franck Renaud, le directeur du service des déchets ménagers au Grand Belfort. Un chiffre qui a baissé de près de 30% par rapport à 2010, puisque la quantité de déchets pour un habitant par an s'élevait à 334 kilos. 

En 2016, le Grand Belfort a décidé de mettre un place un dispositif pour inciter les usagers à trier leurs déchets. "Nous avons choisi la communication et la sensibilisation plutôt que la tarification incitative, où l'on paie au poids de ses ordures comme c'est le cas dans beaucoup d'endroits en France", lance Jacques Bonin, conseiller communautaire délégué aux déchets ménagers au Grand Belfort. 

6 personnes examinent vos poubelles

Arrive la phase test en 2017 avec une équipe de 6 personnes, qui examinent la totalité des poubelles des communes du Grand Belfort. 52 collectivités au total. Ces ambassadeurs du tri sont habillés en tenue de policier. "Ils sont en capacité d'exercer la police du tri, c'est-à-dire d'expliquer aux personnes qui ne trient pas, qu'elles s'exposent à des amendes si elles ne le font pas lors de prochains contrôles", poursuit Franck Renaud. 

Parmi les déchets les plus mal triés, on trouve le verre, le plastique, le papier et le carton. "Ce que l'on met dans les bacs d'ordures ménagères, c'est vraiment ce qui est destiné à l'incinération. L'idée, c'est qu'on aille sensibiliser la personne qui a fait une erreur de tri en lui rappelant l'intérêt environnemental et économique pour la collectivité", glisse le directeur du service des déchets ménagers au Grand Belfort. 

"Nous avons une très bonne progression sur les produits recyclés"

En 2019, le bilan de cette initiative est positif estime Jacques Bonin : "Nous avons une très bonne progression sur tous les produits recyclés, notamment le verre. Le bilan se mesure par rapport à la performance de tri, notamment moins d'incinérable et plus de recyclable."

Les ambassadeurs du tri se rendent chez les usagers pour les sensibiliser.  - Aucun(e)
Les ambassadeurs du tri se rendent chez les usagers pour les sensibiliser. - Grand Belfort

Certaines communes du Grand Belfort sont bonnes élèves en matière de tri sélectif. Dans le top 4 pour les ordures ménagères, on retrouve Novillard, Sevenans, Banvillars et Autrechêne. Du côté des recyclés dans les bacs jaunes, on retrouve Larivière, Petit-Croix, Botans et Buc. Quant aux mauvaises élèves, le Grand Belfort n'a pas souhaité communiquer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu