Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux Métropole va reprendre la main sur la gestion de l'eau en 2023

-
Par , France Bleu Gironde

Le conseil de Bordeaux Métropole a voté à l'unanimité des suffrages exprimés ce vendredi la création d'une régie publique de la gestion de l'eau de ses 28 communes. Elle remplacera l'actuel gestionnaire, Suez, à partir du 1er janvier 2023.

Le conseil de Bordeaux Métropole, le 18 décembre 2020
Le conseil de Bordeaux Métropole, le 18 décembre 2020 © Radio France - Margot Turgy

L'eau des habitants de la métropole de Bordeaux sera bientôt gérée par les pouvoirs publics. Le conseil de Bordeaux Métropole a voté à l'unanimité des suffrages exprimés, ce 18 décembre, la création d'une régie publique de gestion de l'eau. Elle doit remplacer à partir du 1er janvier 2023 l'actuel gestionnaire, Suez.  

"Une satisfaction et une fierté" pour l'écologiste Sylvie Cassou-Schotte, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge de l'eau et de l'assainissement. "L'eau, c'est une ressource naturelle vitale mais qui peut se faire de plus en plus rare. On a un dérèglement climatique qui nous oblige à avoir une pleine maîtrise de notre politique de l'eau. Cela signifie avoir la gestion pleine et entière de l'exploitation, de la distribution et de la maintenance," explique l'élue.  

Vers une baisse des prix ? 

Lors du vote sur la création de cette régie publique de distribution de l'eau, seul le groupe d'élus d'opposition Métropole commune(s) s'est abstenu. Kévin Subrenat, maire d'Ambès, affirme que "nous ne sommes pas contre la régie mais on ne connaît pas le tarif, on ne connaît pas les techniques qui vont être employées et comment vont être gérés les salariés." Lui et deux autres élus de Métropole commune(s) vont toutefois siéger au conseil d'administration. 

Bordeaux Métropole espère, grâce à l'installation de cette régie, pouvoir mettre en place une tarification progressive pour les habitants. L'eau "de la carafe et l'eau de la piscine" ne peuvent pas avoir le même prix, estime son président, Alain Anziani. 

D'ici à son installation, le 1er janvier 2023, Suez continuera de fournir en eau la métropole bordelaise. Un avenant au contrat de l'entreprise a également été voté ce 18 décembre au conseil de Bordeaux Métropole. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess