Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Bourges : des pelleteuses dans les marais

-
Par , France Bleu Berry

Une nouvelle phase de curage dans les marais de Bourges. Deux semaines de travaux avec deux pelleteuses pour enlever la vase dans les plus grands "coulants".

Les pelleteuses curent les coulants sur une profondeur d'environ 50 cm et déposent la boue sur les parcelles.
Les pelleteuses curent les coulants sur une profondeur d'environ 50 cm et déposent la boue sur les parcelles. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Les marais de Bourges, 135 hectares d'eau et de verdure au coeur de la ville, souffrent d'un envasement régulier. Théoriquement, chaque propriétaire de parcelle doit enlever les boues, deux fois par an pour favoriser la circulation de l'eau, mais tous ne le font pas. La mairie ne substitue donc à eux. Elle consacre environ 60.000 euros par an depuis 6 ans, à cela...  

Un coulant des marais de Bourges, non curé. - Radio France
Un coulant des marais de Bourges, non curé. © Radio France - Michel Benoit

Ce curage consiste à enlever environ 50 cm de boues dans le fond des coulants et à les déposer en bordure des parcelles. Les légumes y pousseront très bien. Encore faut-il que ces boues ne soient pas trop polluées. On peut y retrouver notamment des métaux lourds et du plomb amenés par un petit cours d'eau qui traverse les marais,  le Langis : " Le Langis longe notamment la route de la charité. Un endroit où la circulation est importante, avec la zone commerciale et ses parkings explique Pascal Blanc, le maire de Bourges. Les eaux de ruissellement ne sont pas traitées et cela engendre une certaine pollution que l'on retrouve dans les marais." 

Les branches de saules, une fois taillées, peuvent servir à renforcer les berges des coulants - Radio France
Les branches de saules, une fois taillées, peuvent servir à renforcer les berges des coulants © Radio France - Michel Benoit

Mais un signe redonne l'espoir : certains coulants semblent moins pollués aujourd'hui qu'il y a quelques années si on en croit l'adjoint chargé de l'environnement à Bourges, Eric Messeguer : " On peut aujourd'hui retirer des boues qui étaient contaminées par le passé et qui se sont nettoyées depuis, d'après les analyses effectuées avant chaque opération. Cela veut dire que ces travaux qui visent à améliorer l'écoulement des eaux portent leurs fruits. Et d'autres travaux auront lieu en 2022 par le syndicat de rivière de l'Yèvre, cette fois, en amont des marais. Cela contribuera certainement à une diminution encore plus grande de la pollution et à une meilleure circulation hydrologique." 

Cette boue est un très bon substrat pour les cultures, à condition qu'elle ne soit pas polluée. - Radio France
Cette boue est un très bon substrat pour les cultures, à condition qu'elle ne soit pas polluée. © Radio France - Michel Benoit

On agira ainsi en préventif et non plus uniquement en curatif. Environ 700 mètres de coulants sont traités chaque année depuis six ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu